Paris Match Belgique

La petite Bana, d'Alep aux Oscars

La petite Bana sur le tapis rouge des Oscars, le 4 mars 2018. © AFP | © AFP

Actualités

Bana Alabed, la petite Syrienne dont le compte Twitter racontait le siège d'Alep à la fin 2016, est montée sur la scène des Oscars dimanche soir, à Los Angeles.

Hommage aux activistes sur la scène des Oscars. Dimanche, le rappeur Common et la chanteuse Andra Day interprétaient leur titre Stand Up for Something, nommé dans la catégorie Meilleure chanson originale pour sa présence dans la bande-originale du film Marshall. Pour accompagner leur mise en scène, les deux artistes ont fait monter sur scène des activistes, dont la petite Bana Alabed, qui avait ému le monde entier à la fin 2016. Alors âgée de 7 ans, la fillette tweetait, avec l'aide de sa mère, son quotidien dans Alep assiégée. Elle avait pu être évacuée avec sa famille parmi les milliers de civils en proie aux bombardements et a démarré une nouvelle vie en Turquie, où elle a même rencontré le président Recep Tayyip Erdogan - ce qui avait alors provoqué le débat parmi ceux qui avaient suivi avec attention son quotidien. Depuis, elle a écrit un livre intitulé Cher monde : l'histoire d'une fillette syrienne en temps de guerre et un appel pour la paix.

Elle a partagé sur Twitter quelques images d'elle, écrivant notamment : « Chers Oscars, ce soir, nous devons nous élever pour les enfants qui meurent en Syrie. Un enfant est un enfant, qu'il soit en Amérique ou en Syrie. »

 

Tous les "héros" invités sur scène défendent une cause encore au coeur de l'actualité : Nicole Hockley, dont le fils de six ans Dylan a été tué dans la tuerie de l'école Sandy Hook en décembre 2012, la fondatrice du mouvement #MeToo, Tarana Burke, ou encore Patrisse Cullors, co-fondatrice de Black Lives Matter. Il y avait également Janet Mock, auteur célèbre pour son combat en faveur des transgenres, Dolores Huerta, une des syndicalistes les plus actives du pays, la présidente du Planning Familial Cecile Richards, Alice Brown Otter, une jeune fille membre du Conseil de la jeunesse de Standing Rock, qui défend les droits des jeunes amérindiens, ou encore Bryan Stevenson, le fondateur de l'organisation Equal Justice Initiative.

Stand Up for Something n'a pas remporté l'Oscar : c'est le titre Remember Me, du dessin animé Coco, qui a été sacrée meilleure chanson originale.

CIM Internet