Paris Match Belgique

Trump prononce environ 7 « fake news » par jour

donald trump fake news

Donald Trump aurait prononcé 4229 affirmations fausses depuis le début de son mandat. | © SIPA USA / Oliver Contreras.

Actualités

Selon un décompte publié mercredi par le Washington Post, le président américain enchaîne les contre-vérités depuis le début de son mandat.

« Même quand vous allez au supermarché, vous avez besoin de montrer une pièce d’identité », a déclaré Donald Trump devant ses supporters, mardi 31 juillet. Encore une énormité de plus, totalement erronée, à mettre au compteur du président américain. Compteur qu’a scrupuleusement calculé le très sérieux Washington Post.

Lire aussi > Donald Trump : « Et les gagnants des fake news sont… »

Le chiffre peut monter jusqu’à 16 « fake news » par jour. Tweets après tweets et fausses déclarations après fausses déclarations, les absurdités tenues par le président américain ont été recensées par le quotidien. Au 1er août et d’après les calculs du journal, Donald Trump aurait ainsi prononcé 4229 affirmations fausses ou en partie mensongères depuis le début de son mandat.

Une inflation de fake news depuis le début du mandat

Le premier constat qui a étonné les journalistes à la base de l’enquête, c’est l’augmentation du nombre de déclarations erronées du milliardaire au fil de son mandat présidentiel. Durant les 100 premiers jours ayant suivi sa prise de fonction, le Washington Post note que Donald Trump prononçait 4,9 « fake news » par jour. 588 jours après l’investiture, ce chiffre a grimpé à 7,6. Rien qu’en juin et en juillet, le président américain aurait lancé 16 fausses déclarations par jour (532 en juin, 446 en juillet).

(Le président américain s’attaque régulièrement aux médias en les accusant de diffuser des fake news, mais il n’est pas en reste).

Les journalistes ont isolé des thématiques particulièrement concernées par les affirmations bancales du président, notamment le commerce, les marchés financiers et l’emploi, de loin son sujet favori. « Jobs, jobs, jobs », répète-t-il souvent. Mais le journal souligne que ces inexactitudes pourraient être dues à la « conception erronée de l’économie » qu’a Donald Trump, ce qui le conduirait à mal comprendre certains résultats, et à les présenter tout aussi mal.

Emploi et immigration en tête

Le président américain se félicite lui-même très régulièrement pour avoir « redressé » l’économie outre-Atlantique et martèle des déclarations non vérifiées à tout-va. « Dommage que [les journaux] ne se concentrent pas sur les records enregistrés dans l’économie et les emplois », tweetait le président le 19 juillet. Le Washington Post note peu de records de son côté, et souligne plutôt que la progression par an du nombre d’emplois aux États-Unis est bien plus lente que sous Barack Obama.

L’immigration est également un sujet de prédilection de l’accro à Twitter pour diffuser des fausses informations : 538 d’après les chiffres du quotidien américain. Donald Trump continue notamment d’assurer que son mur à la frontière mexicaine est en train d’être construit, alors que le Congrès ne lui a pas toujours pas accordé les fonds pour le faire.

Lire aussi > Face au surréalisme des « fake news », CNN s’inspire de Magritte pour tacler Donald Trump

L’article note également que Donald Trump répète les fausses informations qu’il propage « encore et encore ». Régulièrement, il reprend par exemple à son compte l’augmentation du nombre d’emplois dans le pays, alors qu’il s’agit parfois de chiffres publiés avant son mandat, ou de politiques spécifiques d’entreprises privées, processus dans lesquels il n’est pas intervenu.

CIM Internet