Paris Match Belgique

Diabète et obésité : Une nouvelle étude casse du sucre sur les pesticides

Après six mois, des rongeurs mâles exposés aux pesticides ont pris deux fois plus de poids que ceux nourris au bio et ont montré des signes précurseurs de diabète. | © Joanna Nix / Unsplash

Actualités

Exposées pendant un an à des faibles doses de pesticides, des souris mâles sont devenues diabétiques. Des résultats qui confirment le lien de corrélation entre les pesticides et le diabète.

Durant une année, une équipe de chercheurs a nourri des souris. Un premier groupe a été alimenté avec du bio. Un autre a été nourri avec des aliments contenant, à de faibles doses, un cocktail de pesticides couramment pulvérisés, notamment sur les pommes.

Cette dose journalière autorisée est définie par les agences de sécurité sanitaire « comme la dose qui peut être consommée tout au long de la vie via l’alimentation ou l’eau potable sans exercer d’effet nocif sur la santé ». Les six pesticides ont été choisis car ils sont utilisés pour traiter les pommeraies françaises et européennes.

Lire aussi > 5 conseils pour se débarasser des pesticides qui nous gâchent la vie

Nos collègues de La Libre Belgique ont publié les résultats de cette étude qui met en évidence les effets sur la santé de l’exposition aux pesticides à la dose journalière admissible. Les chercheurs ont observé des troubles auprès de tous les animaux exposés aux pesticides durant un an. Converti à notre échelle de temps de vie, c’est « l’équivalent d’une trentaine d’années pour un humain » selon la biologiste Laurence Gamet-Payrastre, co-auteure de ces travaux.

Après six mois, les rongeurs mâles exposés aux pesticides ont pris deux fois plus de poids que ceux nourris au bio et ont montré des signes précurseurs de diabète. Les femelles sont, elles, sujettes à d’autres effets, plus subtils. Si elles ne présentent pas d’accumulation de graisses ou de diabète, les souris femelles montrent une modification de la microbiote intestinale, leur flore intestinale. L’équipe de chercheurs va à présent étudier cette différence entre les sexes.

CIM Internet