Footballgate : Petit récap des derniers événements

Footballgate : Petit récap des derniers événements

football gate ivan leko

L'entraineur du club champion en titre (Club Bruges), Ivan Leko, reste bien officiellement soupçonné de blanchiment, mais il a été libéré sans conditions. | © BELGA PHOTO / KURT DESPLENTER.

Actualités

Le bilan de ce vendredi apporte un peu plus de clarté après une semaine cacophonique au sein du football belge.

La vaste enquête sur le milieu du football belge continue de plus belle. Après une nuit-marathon lors de laquelle plusieurs suspects ont été entendus par les juges d’instruction à Tongres, avant que le délai de 48h après leur interpellation ne soit écoulé, le tableau de la vaste enquête qui ébranle le football professionnel en Belgique se dessine avec un peu plus de clarté : neuf personnes sont sous les verrous, dont le jeune arbitre Bart Vertenten et le très influent Mogi Bayat. D’autres acteurs, au nombre de dix, sont inculpés également mais ont été libérés avec ou sans conditions, selon un dernier point sur l’affaire fourni par le parquet en milieu de journée vendredi. Parmi tout ce petit monde, tous restent bien sûr présumés innocents.

Lire aussi > Que retenir du séisme qui frappe le football professionnel belge ?

Les personnes placées sous mandat d’arrêt et qui restent donc en détention sont : les agents Mogi Bayat, Dejan Veljkovic, Karim Mejjati et Dragan Siljanoski, l’arbitre Bart Vertenten, les acteurs malinois Olivier Somers (actionnaire principal du KV Malines) et Thierry Steemans (directeur financier du KV Malines), l’ancien avocat Laurent Denis et l’épouse de Dejan Veljkovic, Maria Bogojevska.

mogi bayat
Mogi Bayat quittant le palais de justice de Tongres le 11 octobre. © BELGA PHOTO / NICOLAS MAETERLINCK.

Veljkovic, Steemans et Somers sont inculpés de participation à une organisation criminelle, blanchiment et corruption privée. Mogi Bayat, Maria Bogojevska et Laurent Denis sont inculpés de participation à une organisation criminelle et blanchiment. Bart Vertenten est inculpé de participation à une organisation criminelle et corruption privée. Karim Mejjati et Dragan Siljanoski, finalement, ne sont inculpés que de blanchiment d’argent.

Herman Van Holsbeeck pas inquiété à ce jour

Parmi les autres inculpés, l’entraineur du club champion en titre (Club Bruges), Ivan Leko, reste bien officiellement soupçonné de blanchiment, mais il a été libéré sans conditions. Quatre autres personnes ont été libérées sans conditions, mais sont inculpées de participation à une organisation criminelle et corruption privée : « F.D.K. », « D.V. », « S.J. », qui seraient les trois journalistes Frank Dekeyser, David Van Den Broeck et Stijn Joris, ainsi que « O.M. ». Ce dernier pourrait être Olivier Myny, joueur d’OHL, ex-Waasland-Beveren, dont on sait qu’il a été entendu par les enquêteurs.

Finalement, les cinq autres inculpés qui ont fait l’objet d’une libération, mais assortie de conditions sont : S.V., que l’on sait être le directeur sportif du FC Malines Stefaan Vanroy, inculpé de participation à une organisation criminelle tout comme l’arbitre Sébastien Delferiere, mais aussi l’agent Walter Mortelmans ainsi que le président et le directeur financier du club de Waasland-Beveren, respectivement Dirk Huyck et Olivier Swolfs, tous trois inculpés de participation à une organisation criminelle et corruption privée.

L’ancien manager général du Sporting d’Anderlecht, Herman Van Holsbeeck, est lui ressorti libre dès mercredi soir de son audition par la police judiciaire fédérale (PJF). Il n’est, à ce jour, pas inquiété par la justice et n’a pas été déféré devant le juge d’instruction.

CIM Internet