Paris Match Belgique

Pourquoi Halloween pourrait changer de date à l’avenir

halloween date

Image d'illustration. | © Unsplash.

Actualités

Une pétition très sérieuse a été lancée à cet effet.

Dans nos contrées européennes, nous savourons avec plaisir le 1er novembre, jour férié, fête de tous les Saints et synonyme de lendemain de veille post-Halloween. Un combo parfait pour ceux qui se sont parés de leur plus beau costume et ont fait la fête jusqu’aux aurores, parfois un peu trop alcoolisés. Grasse matinée, brunch de champion et « binge-watching » sont devenus de coutume pour une bonne partie d’entre nous. Mais les Américains, eux, n’ont pas cette joie, et doivent aller travailler le lendemain de « leur » fête des morts. Et la situation commence à leur poser problème, comme nous l’apprend USA Today.

Lire aussi > Au fond, pourquoi dit-on « Halloween » ?

C’est pourquoi une pétition très sérieuse circule sur les internets. Celle-ci demande que la date de Halloween soit officiellement déplacée au dernier samedi du mois d’octobre, en lieu et place du traditionnel 31 octobre. Plus de 16 000 personnes ont déjà signé cette demande dans le but d’obtenir que la fête des citrouille soit désormais célébrée le dernier samedi d’octobre.

Plus sûr et familial

Des raisons de sécurité sont avancées par la « Halloween & Costume Association », à l’origine de la pétition. Dans le texte, les auteurs évoquent plus de 3 800 enfants blessés chaque année dans le cadre de leur chasse aux bonbons nocturne. Si les accidents sont aussi nombreux, c’est parce que 70% des parents n’accompagneraint pas leurs enfants au cours de leur virée, mais aussi parce que 65% n’auraient pas de discussion avec leur progéniture au sujet des règles de sécurité à respecter. Des chiffres dont la source n’a pas été fournie par les pétitionnaires.

Pas de lampe de poche, pas de bandes réfléchissantes : la plupart des gamins se promèneraient dans l’obscurité la plus totale jusqu’à des heures indues, au risque d’être renversés par des automobilistes ou d’être victimes de chutes. Or, selon le groupe à l’origine de la pétition, ce manque de sécurité serait due en grande partie à la faible mobilisation des parents, qui travaillent le lendemain et ne se rendent donc pas assez disponibles pour leurs enfants.

Lire aussi > Pourquoi il faut se méfier des lentilles « spécial Halloween »

Placer Halloween un samedi permettrait donc de rendre la fête plus familiale, permettant aux parents et aux enfants de la célébrer ensemble, ou en tout cas de faire preuve de plus d’attention. En outre, une partie des enfants aurait sans doute le droit de se coucher plus tard si Halloween était un samedi, ce qui serait totalement à leur avantage.

Reste qu’il semble difficile de déplacer une fête célébrée à la même date un peu partout dans le monde. Directement adressée à Donald Trump, la pétition ne devrait pas figurer parmi les priorités du président américain, même si on peut s’attendre à tout et n’importe quoi jusqu’à la fin de son mandat.

CIM Internet