Paris Match Belgique

Frédéric Daerden, futur n°1 du PS liégeois ? 5 choses à savoir sur le fils à « Papa »

Frédéric Daerden, au nom du père | © Belga

Actualités

Dans le microcosme politique belge, il n’est pas toujours aisé d’être le rejeton d’un politicien médiatisé. Frédéric Daerden en sait quelque chose : longtemps éloigné des hautes sphères du pouvoir à Liège, il pourrait bien profiter de la tempête Publifin pour faire un retour en pôle position. Cinq choses à savoir sur le fils de Papa. 

C’est un Liégeois pur souche

Issu d’une famille dont la réputation n’est plus à faire dans la région, Frédéric a suivi un parcours liégeois typique. Primaires à Loncin, près de la maison familiale, humanités à Liège 1 et études supérieures à HEC avant de s’établir à Herstal, le fils aîné de Michel Daerden est attaché à ses racines.
Pas étonnant quand on sait que dans la région, son père bénéficiait d’une popularité telle qu’il a fait campagne un temps sous le slogan « tout le monde aime papa ».

Il ne se prend pas au sérieux

Tel père, tel fils : Frédéric Daerden aime entretenir un lien de proximité avec les citoyens de sa commune. Par exemple, en se mesurant à eux au jeu : le 5 avril prochain, RTL-TVi diffusera en effet un épisode de son jeu Septante et Un consacré à Herstal. De quoi étaler sa culture générale, mais aussi faire un geste solidaire : s’il gagne, Frédéric Daerden a dores et déjà annoncé qu’il reverserait ses gains à une association herstalienne.

 

Belga

Il s’oppose au gaspillage

En sa qualité de bourgmestre d’Herstal, Frédéric Daerden a fait passer une mesure imposant aux supermarchés de donner leurs invendus encore consommables aux plus démunis. Une mesure qui a fait des émules : en 2015, Frédéric Daerden a été reçu à l’Elysée pour y parler de son combat contre le gaspillage alimentaire.

Il n’est pas étranger au scandale

En 2013, le choix de la voiture de fonction de Frédéric Daerden avait fait des vagues en région liégeoise. MR, Ecolo et PTB avaient manifesté leur indignation après que le fils de Michel Daerden ait porté son choix sur une BMW 530 D. Un bolide ultra-puissant capable d’atteindre 240km/h, et une addition de 60 000 euros pour le budget communal.

Frédéric Daerden a lui même fait l’objet de controverses – Belga

Il s’est engagé contre le cumul

Bien qu’il ait lui-même à un moment cumulé différentes fonctions, Frédéric Daerden a choisi de prendre des mesures volontaristes à Herstal suite au scandale Publifin. Le conseil communal a ainsi voté à l’unanimité l’interdiction du cumul d’une fonction dirigeante dans une entreprise à participation publique avec un mandat de bourgmestre ou d’échevin dans une commune. Ainsi que Frédéric Daerden l’a confié au Vif, « cela contribuera à restaurer la confiance à l’égard des institutions, des mandataires, et du fonctionnement démocratique« . Et à renforcer la confiance à son égard en vue de l’élection du nouveau président de la Fédération liégeoise du PS ? Affaire à suivre.

CIM Internet