Paris Match Belgique

En gueule de bois ? Le remède miracle n’existe malheureusement pas

gueule de bois.

Jeff Bridges aka "The Dude" dans "The Big Lebowski". | © PolyGram Filmed Entertainment.

Actualités

La poule aux oeufs d’or n’a pas encore été découverte.

Certains préparent des mixtures mystiques dont seuls eux ont le secret, d’autres se gavent d’aspirine pour tenir le choc, quand les plus téméraires font genre que tout va bien et qu’ils n’ont besoin de rien pour affronter le mal de crâne. En ce 1er janvier, on est quasi sûr que vous êtes encore sous le choc de la nuit dernière. Et mauvaise nouvelle, le traitement miracle anti-gueule de bois n’est pas prêt d’arriver, comme nous le rappelle Slate.

Lire aussi > Sport et gueule de bois, un mauvais mélange

Une notion qui diffère selon nos origines

Interrogé par le média américain The Verge, le journaliste Shaughnessy Bishop-Stall, qui a publié un livre sur le sujet, rappelle que la définition même de la gueule de bois rassemble bien trop de références culturelles à lui seul. En d’autres termes : en fonction de la nationalité, du poids ou encore de l’entourage, cette notion n’a pas la même connotation pour tous.

Et le journaliste déplore notamment que moins en moins de chercheurs se mettent en quête du traitement tant espéré. Oui, des scientifiques explorent bien ici et là les causes de la gueule de bois. Mais ceux-ci ne cherchent pas forcément à en trouver le remède. L’industrie pharmaceutique essaie, tant bien que mal, à produire la petite pilule qui pourrait éviter ce mal à la tête éprouvant. Mais sans succès.

gueule de bois
© Pexels.

Le journaliste précise à The Verge qu’il a déjà essayé nombre de traitements censés être miraculeux sans jamais trouver celui qui pourrait s’appliquer à tous.

Attention aux idées reçues

Reste le bon vieux remède maison, celui dont vous avez l’habitude et qui vous permet de vous sentir un chouïa mieux dans votre corps un lendemain de veille. Les astuces, si vous n’en avez pas encore, sont légion sur le web. Mais attention, certains clichés ont la vie dure : on vous conseille fortement de ne pas allier sport et gueule de bois (une grande fausse idée reçue) ou de ne pas vous abreuver du fameux jus de cornichon (c’est une légende urbaine). Malheureusement, si vous vous faites de plus en plus vieux, le lendemain sera encore et toujours plus dur à encaisser.

Lire aussi > Le binge drinking nuit à votre sommeil

Sur ce, on vous prodigue beaucoup de courage pour affronter le mal de tête et le sentiment de vide qui vous plombe le crâne.

CIM Internet