Paris Match Belgique

Fusillade de Grasse : « L’acte fou d’un jeune homme fragile et fasciné par les armes à feu »

Sur place, les élèves étaient sous le choc. | © AFP PHOTO / Valery HACHE

Actualités

Le profil psychologique de l’auteur présumé de la fusillade qui a éclaté dans un lycée de Grasse se dessine peu à peu.

La fusillade qui a éclaté jeudi dans un lycée de Grasse (Alpes-Maritimes) est « visiblement l’acte fou d’un jeune homme fragile et fasciné par les armes à feu », a déclaré jeudi sur place la ministre de l’Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem. Les motivations de l’auteur présumé de la fusillade « semblent liées aux mauvaises relations qu’il entretiendrait avec d’autres élèves » de l’établissement, a déclaré vendredi la procureure de Grasse, Fabienne Atzori. La piste terroriste est donc exclue.

Le jeune homme, scolarisé en première et qui aura 17 ans à la fin de l’année, a été placé en garde à vue pour « tentatives d’assassinats » après avoir blessé 8 personnes légèrement, dont le proviseur du lycée qui semble être la cible première. Il « s’est laissé interpellé de manière extrêmement docile » à 13h05, 5 minutes seulement après les faits, a précisé la magistrate. Selon le représentant de la police présent à la conférence de presse, un engin explosif artisanal a été trouvé dans le sac à dos de l’adolescent, dont les parents sont entendus par les enquêteurs.

Le fils d’un ancien élu du Front national

Le journal local Nice Matin a rapidement établi l’identité du suspect : il s’agit de Killian B, 16 ans, fils d’un ancien élu du Front national, désormais actif au sein du Rassemblement pour la France (RPF), un parti souverainiste. Sur son profil Facebook, le jeune homme dévoile une face très sombre de sa personnalité, avec des allusions au massacre de Columbine aux États-Unis. Plusieurs images publiées ces derniers mois montrent des squelettes armés, un homme muni d’une tronçonneuse, des têtes de loups, de morts, des peaux scarifiées, selon Libération. Il y a à peine un mois, K. B. postait sur son profil une capture d’écran de caméra de vidéosurveillance du lycée du Colorado, où l’on voit cette fois les deux tueurs en pleine action.

Son compte Youtube fait figurer cette phrase en bannière : « Celui qui marquera l’histoire avec votre sang ». Seules deux vidéos s’affichent dans sa playlist, à chaque fois en lien avec la tuerie de Columbine.

CIM Internet