L’Alpine A 110 Pure avec Caroline Grifnée : « Elle a un ADN sportif bien ancré »

L’Alpine A 110 Pure avec Caroline Grifnée : « Elle a un ADN sportif bien ancré »

Spécialiste des événements automobiles et professeure de pilotage, Caroline est désormais installée à son compte. | © DR

Actualités

Le bagage de cette Verviétoise passionnée est impressionnant. Enthousiaste, femme d’action, elle vit en couple à Woluwe-St-Pierre et roule tous les jours en BMW M140i, équipée d’un moteur 6 cylindres affichant 340 chevaux. Pas de doute, Caroline Grifnée aime la sportive qui se cache sous une robe discrète.

Victor Grifnée, le père de notre invitée, créa avec André Delhez les 24 Heures 2 CV. Caroline n’a évidemment pas échappé au destin familial et, après avoir couru dans de multiples disciplines, cette graduée en biologie médicale travailla de nombreuses années chez Renault Sport, notamment avec Carlos Sainz. Puis, elle devint team manager chez e-Dams, l’écurie de Jean-Paul Driot et d’Alain Prost, qui se sont séparés depuis. Spécialiste des événements automobiles et professeure de pilotage, Caroline est désormais installée à son compte et bosse notamment pour Renault Norvège. Sachez-le : il lui reste un peu de temps !

Tantôt cool, tantôt pointue

« C’est vrai, j’aime les sensations au volant mais, sur routes ouvertes, je ne défie pas les limitations. J’ai la chance de rouler souvent sur circuit et là, par contre, je me sens vivre. Au moment de démarrer l’Alpine Pure, je dois avouer que j’étais sceptique. J’avais peur de monter à bord d’un tape-cul, spartiate et trop agressif pour nos routes. Or l’Alpine, ce n’est pas du tout ça ! Elle a un ADN sportif bien ancré mais c’est une vraie voiture mixte, capable de rouler à allure modérée de manière particulièrement confortable. L’espace du conducteur est spacieux et si je n’ai pas apprécié la console, si j’ai regretté qu’il n’y ait pas de place accordée à de petits rangements, j’ai adoré son double visage, plutôt bourgeois à ses heures et tellement sportif quand on taquine l’accélérateur. Même si on ne peut pas modifier l’inclinaison du siège conducteur, on est particulièrement bien assis. Et finalement, avec la place pour une petite valise dans le coffre avant et la mini malle-arrière, il y a moyen d’emporter suffisamment d’affaires pour une escapade de quelques jours. Tout est une question d’organisation. Même si sur la voiture d’essai, il n’y avait pas de capteurs annonçant la place disponible en cas de créneau, je n’ai pas remarqué un manque de visibilité arrière. Certes, dans une GT pure et dure, on connaît les limites liées au design, mais sur l’Alpine, ça ne pose pas de problème. Il suffit de s’habituer », commente Caroline Grifnée.

Et de conclure : « Tous les paramètres sportifs sont privilégiés. Tenue de route, agilité, vitesse max, freinage exceptionnel… Rien que du positif ». Quand on choisit le mode sport, le son de la bête devient rauque, les rapports s’enclenchent plus vite et un autre monde s’ouvre à nous. Cette Alpine est tantôt cool, tantôt pointue.

Lire aussi > L’Opel Corsa GSi avec Yseult D. 

L’œil du spécialiste

Installé à Dieppe, Jean Rédélé devint en 1946 le plus jeune concessionnaire Renault de l’Hexagone. Futur pilote émérite, il disputa son premier rallye au volant d’une 4 CV améliorée. Bientôt, les bons résultats se multiplièrent. Diplômé de HEC, il n’était donc pas ingénieur, mais il avait les caractéristiques de l’ingénieux. Meneur d’hommes, boute-en-train infatigable, Rédélé créa la marque Alpine en 1955. Sept ans plus tard, l’A 110 naquit et fit les beaux jours du rallye mondial. Rédélé quitta l’entreprise en 1958 et c’est en 2006 que Renault décida de ressusciter la marque, même s’il fallut attendre fin 2016 pour que l’A110 nouvelle mouture récupère son rang. Jean Rédélé disparut en 2007 à 85 ans. Il ne serait pas peu fier de cette renaissance.

Ce qu’il faut savoir

Longueur 4,180 m

Hauteur 1,252 m

Largeur 1,798 m

Nombre de places 2

Poids 1 103 kg

Nombre de cylindres 4

Consommation moyenne 6,1 l/100 km (*)

Puissance 252 ch

Couple 320 Nm

Prix 60 941,10 € (**)

Co² 138 g/km

0 à 100 km/h 4,5 sec

Vitesse max 250 km/h

(*) Chiffre constructeur

(**) Prix de base de la voiture testée : 55 000 € TVAC. Dix options, dont l’échappement sport actif, le système de freinage avant et arrière hautes performances et le système audio Focal, équipaient « notre » voiture pour un montant de 5 941,10 € TVAC.
 Le prix total, TVAC, est de 60 941,10 €.

Confort ★★★✩

Finition ★★★✩

Position de conduite ★★★✩

Comportement routier ★★★★

Performances ★★★★

CIM Internet