Paris Match Belgique

Ce doux souvenir d’enfance peut vous aider à mieux dormir

sommeil berceuse

Le système vestibulaire, ça vous parle ? | © Pixabay

Actualités

Une étude suisse suggère une nouvelle technique (que l’on pensait réservée aux enfants) pour s’endormir plus rapidement. 

 

On avait pourtant essayé la technique scientifique, l’astuce militaire et même la méthode 4-7-8 pour s’endormir en moins d’une minute. Mais s’il suffisait simplement de troquer son lit contre un hamac ? Selon une nouvelle étude, se bercer avant de dormir serait la clé d’une bonne nuit de sommeil. Même quand on pensait avoir passé l’âge.

Dodo, l’enfant do

Réalisée par des chercheurs de Lausanne et de Genève, cette étude relayé par France Inter et Le Figaro suggère que le fait de dormir dans un lit qui se balance améliore la qualité du sommeil et (surtout) raccourcit la durée de l’endormissement. Dans le cadre de leurs travaux, « nous avons observé que nos participants, même s’ils dormaient bien dans les deux cas, s’endormaient plus rapidement lorsqu’ils étaient bercés », écrivent les auteurs de l’étude dans un communiqué. De plus, les dormeurs bercés « présentaient des périodes de sommeil profond plus longues et moins de micro-éveils », précisent-ils.

Lire aussi > La norme de huit heures de sommeil est un mythe

Même chose chez les souris qui, bercées dans leur cage, semblaient s’endormir plus rapidement et pendant une plus longue période que lorsqu’elles dorment dans une cage immobile. Une observation qui s’explique notamment par le système vestibulaire, situé dans l’oreille interne et impliqué dans le sens de l’équilibre et l’orientation spatiale, notent les chercheurs qui lui assignent un rôle capital dans la qualité du sommeil. « La stimulation sensorielle vestibulaire pendant le bercement agit donc sur les réseaux neuronaux responsables des oscillations cérébrales spécifiques du sommeil », explique-t-on. L’objectif de l’étude ; effectuer des recherches plus approfondies afin de « développer de nouvelles approches pour traiter les patients souffrant d’insomnie, de troubles de l’humeur, ainsi que les personnes âgées, qui souffrent souvent de troubles du sommeil et de la mémoire », concluent les chercheurs.

CIM Internet