Paris Match Belgique

La nouvelle collection 100% féministe signée Dior

dior

Le tee-shirt «Sisterhood is global» fait référence à l’anthologie féministe parue en 1984 aux États-Unis. | © AFP

Actualités

La maison Dior a présenté mardi sa nouvelle collection automne-hiver 2019-2020, lors de la Fashion week parisienne. 

D’après un article Paris Match France de Léa Bitton

Chaque lettre de l’alphabet est représentée par un corps féminin nu. L’œuvre « Alfabetiere murale » de l’artiste italienne Bianca Pucciarelli Menna, 87 ans, plus connue sous le nom masculin de Tomaso Binga, recouvre les murs du musée Rodin. Maria Grazia Chiuri, directrice artistique de la maison Dior, y a présenté mardi ses créations automne-hiver 2019-2020, lors de la Fashion week parisienne.

Lire aussi > Dior a fait danser la Fashion Week de Paris avec grâce

Dior
L’artiste Bianca Pucciarelli Menna a fait un discours juste avant le défilé. © AFP

Les silhouettes, marquées à la taille par une ceinture, sont vêtues d’un «bucket hat», l’accessoire phare des années 60. En cuir, en velours, recouvert d’un imprimé sauvage… Le tout rehaussé d’une voilette pour rendre le chapeau plus couture. Le tee-shirt «Sisterhood is global», qui vogue depuis quelque temps sur la toile, fait référence à l’anthologie féministe parue en 1984 aux États-Unis.

Dior
Une vue de l’alphabet représenté avec des corps de femmes. © AFP

Vichy, damiers… Les carreaux aux couleurs british vont se glisser dans notre dressing l’hiver prochain. La toile de Jouy fait aussi son retour. Du Saddle au Lady Dior, elle avait habillée certains sacs lors de la collection Croisière 2019 et avait recouvert de nombreux trenchs, jupes et jeans avec des animaux sauvages. Une version un peu plus solaire, avec de jolis palmiers, habille les nouvelles étoffes.

 

View this post on Instagram

 

Teddy Girls @dior 💚🖤❤💙 @parismatch_magazine #pfw #dior @mariagraziachiuri #mariagraziachiuri

A post shared by RC @parismatch (@elisabethlazaroo) on

CIM Internet