Paris Match Belgique

Italie – Des survivants, coincés dans l’hôtel enseveli par l’avalanche, ont communiqué avec les secours

Les militaires italiens tentent de dégager la route au bulldozer. | © AFP/ANDREAS SOLARO

Actualités

L’avalanche survenue ce 18 janvier dans une station de ski italienne aurait fait de nombreux morts. Mais tout espoir n’est pas perdu. Les secouristes sont entrés en contact avec six personnes vivantes coincées dans l’hôtel dévasté par une avalanche dans le centre de l’Italie, ont-ils indiqué vendredi midi à l’agence de presse italienne Ansa.

Les pompiers n’ont pas encore pu les secourir. Depuis jeudi matin, deux corps ont été retrouvés et au moins un autre localisé sur le site dans les hauteurs de Farindola, dans les Abruzzes. Les recherches progressent lentement, par crainte d’éboulements. Selon les estimations, entre 25 et 30 personnes -clients, employés et peut-être quelques visiteurs- sont portées disparues, dont plusieurs enfants.

Une trentaine de personnes séjournaient dans l’hôtel « Rigopiano », perché sur le massif du Gran Sasso, quand celui-ci a été terrassé par des éboulements de neige. Dans la nuit de mercredi à jeudi, une terrible avalanche a frappé la station de ski italienne des Abruzzes, provoquant l’effondrement du bâtiment désormais enseveli sous une mélange de roche et de glace. Un drame qui surgit tandis que l’Italie continue d’être touchée par de fréquents séismes.

©ZUMAPRESS

Les secours arrivés tardivement sur les lieux

Difficile pour les dizaines de secouristes de rejoindre l’hôtel quatre étoiles isolé en pleine montagne. Devant les routes bloquées par des couches atteignant jusqu’à deux mètres de neige, impossible pour les ambulances d’accéder à l’auberge. Selon les témoignages de proches des victimes, les autorités auraient mis longtemps à les croire lorsqu’ils ont donné l’alerte mercredi vers 17H40, ce que les secours démentent. Les premiers secouristes sont arrivés dans la nuit après des heures d’efforts à ski dans les bourrasques de neige. L’armée ainsi que les 850 pompiers mobilisés sont parvenus à rejoindre les lieux en hélicoptère en fin de matinée. Mais le faible espoir de retrouver des survivants s’amenuise d’heure en heure.

Aucun signe de vie

Parmi les personnes présentes lors de l’accident, seulement deux ont pu être secourues. Mais depuis jeudi matin, seulement deux corps ont été retrouvés ainsi qu’un autre localisé. Si jusqu’alors aucun signe n’a été relevé, les recherches continuent de progresser lentement par crainte d’éboulements risquant d’ensevelir d’éventuels survivants. Selon les estimations, entre 25 et 30 personnes -clients, employés et peut-être quelques visiteurs- sont encore portées disparues, dont plusieurs enfants. Selon un chef des secouristes, il y aurait « de nombreux morts » même si l’on ignore encore le bilan définitif des victimes. Selon les médias italiens, les pompiers auraient localisé six personnes encore en vie ce vendredi matin.

(Avec Belga)

CIM Internet