Paris Match Belgique

Héritage de Johnny Hallyday : Le tribunal français donne raison à Laura et David

laura et david

David et Laura Smet à l'enterrement de leur père. | © Aurore Marechal / ABACAPRESS.

Actualités

Mardi, le tribunal de Nanterre a rendu sa première grande décision dans l’affaire de l’héritage de Johnny Hallyday, estimant que le rockeur était « résident français » et que la justice française était donc compétente pour trancher dans le litige qui oppose Laeticia Hallyday à ses beaux-enfants David et Laura Smet.

 

Après des mois de suspense et d’attente, le tribunal de Nanterre a finalement estimé mardi 28 mai qu’il était compétent pour trancher la question de l’héritage de Johnny Hallyday, objet d’un conflit entre sa veuve Laeticia et les deux enfants aînés de la star, Laura Smet et David Hallyday. « La résidence habituelle de Jean-Philippe Smet (…) est en France » et non aux États-Unis, a jugé le tribunal dans sa décision.

Lire aussi > Johnny Hallyday, un an déjà : L’éternel combattant

C’est une victoire importante pour les aînés Hallyday, qui réclament leur part d’héritage depuis plus d’un an alors que leur père – qui vivait aux États-Unis depuis 2007- a légué l’ensemble de sa fortune à sa dernière épouse et leurs deux filles dans un testament qui a été rédigé en vertu de la loi californienne. L’avocat de Laeticia Hallyday, Me Ardavan Amir-Aslani, a d’ores et déjà annoncé que sa cliente fera appel de cette décision.

Un marathon judiciaire qui promet de durer encore des années

La prochaine étape judiciaire aura lieu le 26 juin prochain à Los Angeles. La justice américaine devra se prononcer sur les trusts de Johnny Hallyday. Laeticia Hallyday demande à la justice californienne de l’autoriser à transférer, dès que possible, les actifs de Johnny Hallyday qui n’avaient pas été mis à l’abri dans ses trusts avant son décès. Quoi qu’il en soit, le marathon judiciaire qui oppose la veuve du Taulier à Laura et David n’est pas fini et promet de durer encore plusieurs années …

Lire aussi > Un an après sa mort, Johnny réussit à « rester vivant » [VIDÉO]

Au total, le patrimoine de Johnny Hallyday, décédé à 74 ans en décembre 2017 des suites d’un cancer, représenterait plusieurs dizaines de millions d’euros. Il est composé de propriétés, voitures de luxe, des droits issus de 1 160 chansons et des royalties de ses albums, notamment l’album posthume Mon pays c’est l’amour, qui s’est écoulé à plus de 1,4 million d’exemplaires (5ème meilleure vente mondiale d’albums en 2018).

CIM Internet