Paris Match Belgique

Horlogerie : Quand deux marques belges prometteuses se lancent grâce au crowdfunding

Atelier Jalaper. | © DR

Actualités

Julémont Watches et Atelier Jalaper : deux nouvelles marques belges sont prêtes à tictaquer grâce au financement participatif.

Au départ, les campagnes d’appel de fonds concernaient des projets sociétaux ou culturels. A présent, les contributeurs aident souvent au lancement de produits en série limitée et à prix préférentiels. Au rayon horlogerie, deux projets ont en commun d’être belges et esthétiquement reliés à l’univers des voitures « old timers ». Le premier, dès le 15 septembre sur la plate-forme Hello crowd ! (groupe Paribas-Fortis) et le second très prochainement, sur la plate-forme américaine Kickstarter.

Julémont Watches

« J’ai choisi le crowfunding pour communiquer directement avec les amateurs de montres », tient à préciser Bernard Julémont. Il n’est ni un inconnu, ni un débutant. Sa carrière horlogère démarre en 1992 chez IWC-Porsche Design. En 2001, il fonde la marque Raidillon et en demeure le CEO jusqu’en 2014. Aujourd’hui, la création de son label frappe les esprits via un design audacieux, singulier, ultraprofilé. « Passionné d’automobile, j’ai sans doute été guidé par les belles carrosseries des voitures de prestige des années 1930, les jeux de courbes et d’arêtes de la DS Citroën, la générosité atypique de la Saab. »

Bernard Julémont : « La J1 plaira plus aux amateurs de design et aux gens qui cherchent quelque chose de différent. 
Elle sera une montre que l’on achète pour soi. » Collection exposée durant l’Uptown Design Tour (11-28 septembre), chez Hästens, boulevard de Waterloo 8, Bruxelles. – DR

En sculptant un bloc d’argile, un galet aux lignes fluides et confortables est né de ses mains. Détails ergonomiques de la J1 : couronne affleurante, cornes arrondies, verre saphir hyper bombé asymétrique et découpé à 12 heures. « Je tenais beaucoup à cette découpe : elle est l’emblème de la collection et une astuce pour accentuer la lisibilité de la réserve de marche. Seul un verrier italien a pu la réaliser ! » Une société italienne se charge également de suivre la production et d’assembler les différentes versions en acier brossé cuivré, silver, PVD anthracite mat ou poli. Le moteur ? « Un mouvement automatique japonais Miyota, d’une qualité remarquable et offrant plusieurs fonctions à prix juste. »

DR

Atelier Jalaper

Enthousiastes, imaginatifs, ambitieux : Simon Szleper (23 ans) et Louis Jalaber (25 ans) sont de la pure graine de jeunes entrepreneurs. L’un est bruxellois, l’autre parisien, et tous deux raffolent d’horlogerie et d’« old timers ». Leur concept, ils l’ont imaginé sur les bancs de leur école de commerce parisienne : intégrer aux cadrans un fragment d’une automobile de légende. Pourquoi pas l’iconique et très rare Aston Martin DB5, produite de 1963 à 1965 ? « Nous avons déniché un capot dans un garage anglais spécialisé. »

Louis Jalaber (à gauche) et Simon Szleper (à droite) : « Pour nous, unir les deux mondes, c’est allier la puissance à l’élégance, la légende au temps présent. » – DR

Lire aussi > Le soleil, la mer … et Ice-Watch

Le travailler aux dimensions d’une montre sans éliminer la peinture d’origine : ce défi technique a exigé deux ans d’essais et de tests. En revanche, la start-up a recruté en dix jours chrono son jeune designer français : Constantin Sohier (24 ans) a le mieux mis en forme(s) le briefing « Atelier Jalaper ». Ensuite, pour le développement technique et les prototypes, les deux associés ont misé sur le sérieux d’une entreprise suisse de La Chaux-de-fonds. « Nous avons retenu l’option d’industrialisation la plus accessible : une production en Chine supervisée à partir de la Suisse, plus un mouvement automatique japonais Miyota, robuste et fiable. »

Résultat : les prix « Kickstarter » (600 à 850 euros) des modèles en acier silver ou black, avec ou sans indication du jour à midi. Jouant à fond la philosophie du crowfunding, l’Atelier Jalaper souhaite récompenser ses contributeurs au fil des « stretch goals » atteints : croquis encadrés, travel bags et diverses expériences liées à l’univers de la marque, dont workshop et cours d’horlogerie à l’Atelier du Temps (Bruxelles).

Plus d’infos sur www.julemont-watches.com et www.atelierjalaper.com

CIM Internet