Paris Match Belgique

Orcières Merlette : La station qui allie soleil et ski en famille

Ski

Orcières Merlette se situe à 1 850 mètres, avec le point culminant du domaine à 2 725. | © Gilles Baron / Orcières Merlette

Actualités

Les vacances d’hiver arrivent à grands pas, et il n’est pas toujours facile de savoir où partir face à la multitude de stations. ParisMatch.be est donc parti sous le soleil d’Orcières Merlette, une station réputée familiale.

 

Alors que nous sommes au cœur de l’automne, il est déjà temps de penser aux vacances d’hiver et son sport incontournable : le ski. Cela peut souvent être un casse-tête de choisir sa destination : il faut une station adaptée pour les enfants, tout en ayant un domaine et des activités pour faire plaisir aux parents, sans être la même que l’année dernière pour diversifier un peu…

Faisant partie des 5 meilleurs domaines skiables des Alpes du Sud, Orcières Merlette est réputée comme étant une « station de ski familiale et ensoleillée ». Et les Belges ne s’y trompent pas : ils représentent 90 % des étrangers présents dans la station. ParisMatch.be s’est rendu sur place pour découvrir ce qui plaisait tant à nos compatriotes. Nous avons testé pour vous les différentes activités que propose cette station située aux portes du Parc national des Écrins.

ski
Même en fin de journée, la vue est toujours imprenable. © Elodie Métral / ParisMatch.be

Le bonheur de skier à moindre prix sous le soleil

Exposée plein sud, la station d’Orcières Merlette est particulièrement appréciée pour son soleil et sa chaleur. Oubliez les journées de ski dans un froid glacial au milieu du brouillard. Ici, le beau temps ravit particulièrement les familles. L’hiver dernier, la station a connu 28 jours d’ensoleillement, contre dix jours de moins pour le reste du pays selon Météo France.

Avec un domaine skiable de 51 pistes et d’une trentaine de remontées mécaniques, le prix reste bien plus abordable que les autres stations de la région. Alors que Serre Chevalier propose un forfait à 50 € la journée, ici il est possible de skier pour 36 € par jour, voire même 26 € si on prend pour la semaine (170 € pour 6 jours).

Lire aussi > L’invention qui permet de skier sans efforts

Le domaine compte de nombreux équipements qui raviront les amateurs de ski, comme un stade de slalom, un snowpark ou encore une piste de boardercross. Pour ceux qui aiment également se reposer après une bonne descente, deux plateformes en bois ont été installées à l’écart des pistes avec des tables de pique-nique et des bains de soleil, afin de profiter de la vue incroyable des Écrins, loin du bruit ambiant des pistes.

Les autres activités à faire avec ses skis chaussés au pied

Depuis maintenant plusieurs années, les stations de ski ont bien compris qu’avoir seulement un domaine skiable ne suffisait plus. Orcières n’est pas en reste, et propose de nombreuses activités à faire durant une journée de ski. On a d’abord testé le grand classique pour admirer le paysage : le parapente. Entre l’excitation d’effectuer son baptême et la peur de se lancer, les quelques minutes dans les airs et la beauté du paysage nous font tout oublier. Entouré par les montagnes, dans un calme absolu, le parapente offre un spectacle irrésistible. Selon l’état de la neige, il est possible de prendre le grand départ, les skis chaussés au pied. Plusieurs écoles proposent des baptêmes de l’air ou des stages pour apprendre à voler tout seul. Il faut compter minimum 75 € par personne.

ski
© Gilles Baron / Orcières Merlette

Pour continuer l’exploration dans les airs, on s’est aussi essayé à l’une des plus grandes tyroliennes d’Europe. Les skis sur le dos, allongé dans un harnais et les bras ouverts, on a la sensation de voler sur plus de 1 870 mètres. Aussi disponible en été, cette tyrolienne permet d’admirer les montagnes à la vitesse de 130 km/h (avec des pointes à 140). Pour effectuer la traversée, il faudra débourser 40 €.

ski
Cette tyrolienne est l’une des plus grandes d’Europe. Elle mesure plus de 1 870 mètres. © Gilles Baron / Orcières Merlette

L’office du tourisme propose également des activités gratuites, comme la découverte du métier de pisteur-secouriste. Une fois par semaine, il est possible de rencontrer ces gardiens de la montagne et d’ouvrir avec eux le domaine. L’occasion d’en savoir plus sur ce métier et de parcourir les pistes désertes avant que les premiers skieurs n’arrivent. L’expérience est aussi bien disponible pour les adultes que pour les enfants. Les plus jeunes ont l’opportunité de découvrir les métiers de la montagne durant toute une après-midi. Une aubaine pour échanger avec les pisteurs, découvrir les canons à neige, et effectuer un tour en dameuse.

La montagne ne se résume pas qu’au ski

chiens de traîneaux
Les chiens de traîneaux sont aussi beaux qu’attachants. © Elodie Métral / ParisMatch.be

C’est l’activité par excellence qui fait rêver aussi bien les petits que les grands : les chiens de traineau. Déjà depuis le Télémix, on entend au loin la quarantaine de chiens aboyer. Pas de quoi prendre peur, ces chiens de traîneaux sont extrêmement bien dressés et sont aussi très affectueux. Après que l’on nous ait attribué nos chiens, on peut en profiter pour les caresser et échanger avec eux avant de partir en balade. Philippe Desmurger (le responsable d’Alpi Traîneau) nous apprend comment diriger et conduire soi-même son propre traineau, et nous voilà partis pour devenir des apprentis musher. Durant la promenade, on peut très vite ressentir le lien qui nous unit à notre attelage. Si les chiens ressentent de la peur de notre part, ils ralentiront pour nous rassurer. Alors que l’on retourne au point de départ, la balade se termine avec un petit pincement au cœur au moment de quitter « nos » chiens.

chiens de traineaux
© Gilles Baron / Orcières Merlette

Pour ceux qui veulent s’amuser sans faire de sport, le Winterparc est un bon compromis. À partir de 14,50 € par personne, on peut descendre 4 pistes à bord d’une grosse bouée. Pour l’avoir testé, cette attraction est encore plus amusante à plusieurs, sachant que l’on peut attacher jusqu’à 8 bouées ensemble. Entre les bosses et les virages, c’est la bonne humeur assurée ! Aucune peur à avoir, les pistes sont faites de manière à ce que la bouée retourne toujours au milieu. Pas de crainte, il ne faut absolument rien faire et juste apprécier sa descente.

Lire aussi > Que faire en vacances à la montagne quand on n’aime pas le ski ?

Pour profiter de la station après la fermeture du domaine, rien de mieux que de la découvrir à bord des dameuses ou des motoneiges. Durant le tour en dameuse, nous avons pu découvrir la beauté du paysage avec un très beau coucher de soleil. C’est également l’occasion d’en savoir plus sur le métier de dameur, un rôle très important pour que la neige ne gèle pas en bloc et ne mette en danger les premiers skieurs. Pour les amoureux de sensations fortes, le pilotage de motoneige devrait leur plaire. Alors que les skieurs ont déserté le domaine, les motoneiges dévalent les pistes à la recherche de vitesse et de sensations.

Motoneige
Pour les amoureux de sensations fortes, la motoneige est faite pour vous ! © Gilles Baron / Orcières Merlette

Ce qu’on a aimé : La gastronomie

En plus de découvrir une nouvelle station, on a aussi apprécié la gastronomie locale. Entre les tourtons du Champsaur, les ravioles, les oreilles d’âne ou le génépi local, nos papilles gustatives sont comblées. Notre coup de cœur revient pourtant à Stéphane Bertrand-Pellisson et ses confitures de fleurs. Ce passionné des plantes cueille lui-même à la main les fleurs au printemps, afin de les servir durant l’été dans les assiettes. Pour en profiter toute l’année, elles finissent aussi en confiture. « L’intérêt, c’est qu’on peut mieux en faire profiter les touristes », confie le chef du restaurant Les Gardettes. Pour 100 grammes de confitures, il faut compter plus de 600 pétales de coquelicots. « Il m’arrive parfois d’effectuer plus de 8 heures de cueillette par jour », avoue ce passionné. La panoplie de confitures est impressionnante, et attention ! Chaque fleur a sa propriété : la fleur de mélèze (typique de la région) aidera à la confiance en soi, alors que le sureau soignera plutôt le rhume.

confitures
Chaque fleur a sa propriété. La fleur de mélèze aidera à la confiance en soi. © Elodie Métral / ParisMatch.be

Le petit plus

Vous connaissez les color run ? Les courses où des bénévoles vous lancent de la poudre colorée à différents points ? Et bien il existe exactement la même chose, mais en ski cette fois ! Pour la prochaine saison, la « Color ski » aura lieu le 5 avril 2020, pour le plus grand plaisir des amateurs de ski de printemps.

 

View this post on Instagram

 

#colorski @orcieresmerlette

A post shared by Missa Green (@missagreen) on

CIM Internet