Paris Match Belgique

SpaceX va livrer du cannabis sur l’ISS (et pourrait changer l’histoire de l’agriculture)

cannabis spacex iss

Image d'illustration. | © Unsplash / Esteban Lopez.

Actualités

Plusieurs centaines d’échantillons de chanvre et de café vont passer 30 jours dans l’ISS, avant d’être ramenés sur Terre afin d’étudier les modifications qu’ils ont subies.

Non, il ne s’agira pas d’un mauvais trip en orbite. Et ce n’est pas non plus Elon Musk, qu’on sait friand de la plante verte, qui s’en va cultiver de la marijuana dans les astres. Tout ceci est bien plus sérieux qu’il n’y paraît. Front Range Biosciences, une entreprise américaine spécialisée en nouvelles technologies appliquées à l’agriculture, a annoncé la semaine dernière se préparer à envoyer du chanvre, plante de la famille du cannabis, vers la Station spatiale internationale (ISS).

Lire aussi > La science sait enfin pourquoi le cannabis vous rend joyeux (et votre voisin parano)

480 cultures dans un incubateur de l’ISS

Le transport des plantes sera assuré par SpaceX, l’entreprise fondée par Elon Musk, en mars 2020. Jusqu’à 480 cultures végétales seront placées dans un incubateur spatial à bord de l’ISS pendant environ 30 jours, comme le détaille Vice. L’entreprise américaine n’est pas seule à la barre. Elle s’est associée pour l’occasion à l’institut de recherche BioServe Space Technologies, de l’Université du Colorado, qui se chargera de contrôler la température des cultures. La mission a pour objectif d’analyser les effets de l’apesanteur sur le métabolisme des plantes, a-t-il été indiqué dans un communiqué.

espace
L’espace, futur réservoir de provisions pour la planète Terre ? © Unsplash / Casey Horner.

Après un mois, les cellules seront renvoyées sur Terre pour être examinées par les chercheurs de Front Range Biosciences. « La science soutient la théorie selon laquelle les plantes dans l’espace subissent des mutations. C’est l’occasion de voir si ces mutations tiennent le coup une fois ramenées sur terre et s’il y a de nouvelles applications commerciales », a déclaré Jonathan Vaught, cofondateur et PDG de Front Range Biosciences.

Chercher de nouveaux environnements pour les cultures

La recherche pourrait aider les producteurs et les scientifiques à identifier de nouvelles variétés ou expressions chimiques de la plante. Et permettra également de mieux comprendre comment les plantes gèrent le stress des voyages spatiaux et ouvrira, pourquoi pas, la voie à un tout nouveau domaine de recherche pour l’entreprise et l’industrie.

Lire aussi > Depuis l’espace, la viande imprimée en 3D débarque bientôt dans nos assiettes

En raison du changement climatique, de nombreux environnements sur Terre ne sont plus capables de soutenir certaines cultures. Savoir comment les plantes réagissent à de nouveaux environnements – comme l’espace – pourrait constituer une avancée déterminante.

CIM Internet