Paris Match Belgique

Trump retweete qu’il est l’élu de Dieu, à l’inverse d’Obama, et s’attire les foudres du public

Le président des États-Unis s'est amusé à retweeter la publication d'un internaute vieille de deux ans. | © US President Barack Obama (L) salutes President elect Donald Trump (R) as they arrive for the beginning of the swearing-in ceremony of US 45th President in front of the Capitol in Washington on January 20, 2017. (Photo by Brendan Smialowski / AFP)

Actualités

Quelques jours après Noël, Trump a une nouvelle fois démontré qu’en matière de tweet abjecte, on avait définitivement touché le fond.  

 

Le président des États-Unis s’est amusé à retweeter la publication d’un internaute vieille de deux ans. On peut y apercevoir Jésus, des bagages en mains, en train de visiblement revenir en Amérique. Un message accompagne l’image : « Obama m’a jeté dehors, Trump m’a invité à revenir ».

Lire aussi > Coupé de « Maman, j’ai encore raté l’avion », Trump accuse Justin Trudeau d’en être responsable

Dans le commentaire qui accompagne cette photo, l’auteur visiblement très fan de Trump déclare : « Je crois vraiment que cet homme a été envoyé par le ciel pour sauver et protéger le pays le plus gracieux, le plus bienveillant et le plus prospère de tous les temps ». Ce vendredi 27 décembre, quelques jours après Noël, Trump a répondu par un « Merci ! ».

Rappelons que Jésus-Christ serait un homme qu’on suppose originaire du Moyen-Orient et que l’accueil de réfugiés aux États-Unis a atteint un creux historique durant la présidence de Donald Trump. L’Independent précise ainsi que, selon le Pew Research Centre, les données du Département d’Etat montrent que les Etats-Unis ne sont plus le premier pays au monde concernant l’admission de réfugiés, après des baisses substantielles depuis l’investiture de Trump.

Trump, l’élu ?

Ce tweet fait suite à la déclaration de plusieurs élus républicains. Parmi eux, Rick Perry, le secrétaire américain de l’énergie, qui a décrit Trump comme « l’élu » choisi par Dieu pour diriger.

Lire aussi > L’insignifiant cadeau qu’a offert Donald Trump à Melania pour Noël

Nikki Haley, l’ancien ambassadeur des États-Unis à l’ONU, a renchérit aux propos de Perry en déclarant : « Je pense que Dieu place parfois les gens pour des leçons et parfois les place pour le changement « . Sarah Sanders, l’ancienne attachée de presse de la Maison-Blanche, est allée elle aussi dans le même sens.

Une vision qui n’est pas partagée par tout le monde

Au mois d’août dernier, Trump avait affirmé que le peuple juif d’Israël le considérait comme le « Roi d’Israël », « la seconde venue de Dieu ». Des déclarations difficiles à croire au vu des écrits du magazine religieux Christianity Today qui a encouragé les évangélistes à soutenir la destitution du président.

Mais les réactions les plus virulentes sont principalement venues des internautes sur Twitter, où des centaines de tweets se sont succédés pour dénoncer les propos du président.

CIM Internet