Paris Match Belgique

Clip Match : Les 6 clips qu’il ne fallait surtout pas manquer cette semaine

chromatics-famous-monsters

Les Américains de Chromatics reviennent faire trembler les dancefloors. | © Italians Do It Better.

Actualités

Chaque vendredi, Paris Match Belgique fait le tri dans les clips sortis durant la semaine, pour ne vous proposer que le meilleur et l’immanquable.

Drake – When To Say When & Chicago Freestyle

Surprise, le rappeur canadien a dévoilé cette semaine deux nouveaux titres accompagnés d’un clip. En pleine préparation de son prochain album, Drizzy tease donc celui-ci en toute simplicité. Dans la vidéo réalisée par Theo Skudra, on le suit parcourant les rues de New York avant de terminer dans une villa de rêve. Depuis la sortie de Scorpion en 2018, Drake ne chôme pas puisqu’il a aussi révélé son très bon freestyle « War » à la fin de l’année 2019. On attend avec impatience son nouveau projet, prévu pour cette année.

Lire aussi > Aloïse Sauvage : « La jeunesse qui arrive est décomplexée personnellement et musicalement »

Émilie Simon – Always Now

Six ans après son album Mue, Émilie Simon signe la bande originale du (très attendu) nouveau film de John Turturro : The Jesus Rolls, qui est à la fois un remake des Valseuses et un spin-off de The Big Lebowski centré sur le personnage de Jesus Quintana. Pour le clip illustrant « Always Now » – qu’elle a réalisé elle-même -, c’est rien de moins que John Turturro himself qui s’invite comme bartender du music-hall où Émilie fait son show. Après avoir travaillé sur La Marche de l’empereur de Luc Jacquet et La Délicatesse de Stéphane et David Foenkinos, voilà encore un long-métrage où l’artiste française va nous prouver l’étendue de ses talents. Même si le film n’est pas encore sorti, sa bande originale est d’ores et déjà disponible par ici.

Chromatics – Famous Monsters

Toujours plus taillé pour le dancefloor. On connaissait les Chromatics pour leur dream pop sublime mais leurs envies semblent s’éloigner vers des rythmes plus entraînants. Et c’est tant mieux. Alors qu’ils avaient disparu des radars depuis 2012, la chanteuse Ruth Radelet et sa bande se montrent plus prolifique que jamais après avoir publié un nouvel LP, Closer To Grey, en octobre dernier. Depuis, le single « Toy » s’est rajouté à la liste en février. Et c’est au tour de « Famous Monsters » de venir nous titiller dans un clip coloré et bien psyché. On vous défie de ne pas aimer.

Haim – The Steps

Comment les soeurs Haim se préparent-elles le matin ? On a la réponse avec leur dernier clip bien taré et bordélique, dans lequel les trois américaines se préparent à leur manière pour la journée à venir. Danielle, Este et Alana reviennent avec un morceau extrait de leur album à venir Women in Music Pt.III, attendu pour le 24 avril prochain. La vidéo est réalisée par Danielle Haim (la chanteuse de la formation) et Paul Thomas Anderson, rien que ça – qui a déjà bossé avec le trio sur les vidéos de « Hallelujah » et « Now I’m In It ». Le rock des Californiennes fait toujours du bien. Rendez-vous est pris fin avril pour juger le résultat final.

Dua Lipa – Let’s Get Physical Work Out Video

Vous avez besoin d’une bonne motivation pour vous booster lors de vos entraînements ? Ne vous en faites plus, Dua Lipa est là. Alors que la Britannique d’origine albanaise nous avait déjà gratifié du clip de « Physical » il y a un mois, elle revient avec une version aérobic de son titre, taillée pour muscler tout ça. Et il est vrai que le titre aux sonorités eighties s’accorde à merveille avec la gymnastique des corps. Alors, on s’y met ? Dua Lipa sera en concert le 2 mai prochain au Sportpaleis, si jamais vous voulez vous refaire une santé.

Lire aussi > Jane Birkin et Iggy Pop, duo de charme sur le plateau de Jimmy Fallon

Bonus : The Weeknd – After Hours (Short Film)

Alors que son tant attendu projet After Hours devrait voir le jour le 20 mars prochain, The Weeknd n’arrête plus de nous teaser. Le clip du titre éponyme – et sublime – sorti le 19 février, c’est au tour de l’instrumentale du titre de venir dynamiser un court-métrage sorti cette semaine. Pansement sur le nez et sang sur le visage, vêtu d’un costume rouge, Abel Makkonen Tesfaye se montre en souffrance dans une vidéo très énigmatique. On vous laisse découvrir par vous-même.

CIM Internet