Paris Match Belgique

Au Canada, une artiste fait parler les balcons

canada balcons coronavirus confinement

Les banderoles de Patsy Van Roost se multiplient partout dans les rues de Montréal. | © Sebastien St-Jean / AFP.

Actualités

À Montréal, l’artiste Patsy Van Roost fait parler les balcons et sourire les passants au temps du confinement en créant des banderoles en mousse vives et multicolores, avec un message personnalisé à la clé.

« L’idée c’est de répandre un peu d’amour pour les gens durant leurs promenades en solitaire. Marcher et tomber sur un petit message comme si un voisin nous chuchotait quelque chose au passage », explique-t-elle.

Lire aussi > Déconfinement : La vie sociale va pouvoir reprendre très doucement

« Les gens m’offrent des messages que je transforme en banderoles, et qu’ils vont installer sur leurs balcons pour que leurs balcons puissent parler aux passants alors que eux sont confinés à l’intérieur », explique l’artiste.

canada Patsy Van Roost balcons
Patsy Van Roost en plein travail. © Sebastien St-Jean / AFP.

Balade virtuelle

Depuis qu’elle a initié son projet le 26 mars, Patsy Van Roost a ainsi créé plus de cent cinquante banderoles imperméables. « C’est comme des petites caresses parsemées à travers la ville » et comme si « nos balcons parlaient », résume-t-elle, alors qu’elle s’affaire à la machine à coudre.

Là ne s’arrête pas son projet : une fois que les gens reçoivent et installent leurs banderoles, ils lui envoient une photo qu’elle cartographie sur Google Maps « pour que les gens puissent faire la balade virtuelle d’une banderole à l’autre. »

canada Patsy Van Roost balcons
© Sebastien St-Jean / AFP.

Les banderoles de Patsy Van Roost se multiplient partout dans les rues de Montréal. Valérie Menguy est toute heureuse de déployer la sienne, qui proclame « Je vis d’amour et de rire ». Pour un couple qui attend un bébé, l’artiste en a créé une autre: « Ici la vie se multiplie ».

« Le courage n’a pas d’âge », dit celle de la comédienne québécoise Louise Latraverse, une amie de « La fée du Mile End », comme elle surnomme Patsy, du nom du district de Montréal où elle habite.

canada Patsy Van Roost balcons
© Sebastien St-Jean / AFP.

Lire aussi > Pour échapper au confinement, si on testait la méditation ?

« La poésie dans la rue, devant chaque maison, on ne peut pas trouver quelque chose de plus inspirant que ça », assure la comédienne.

Avec Belga

CIM Internet