Paris Match Belgique

La nouvelle initiative lancée par Uber Eats contre le racisme fait un véritable tollé

Uber Eats racisme

Aux États-Unis et au Canada, il est désormais possible via Uber Eats de sélectionner les restaurants appartenant à des personnes noires et de ne pas payer de frais de livraison. | © Unsplash / eggbank

Actualités

Suite aux manifestations qui secouent aujourd’hui les États-Unis et d’autres parties du monde après le décès de George Floyd, Uber Eats a décidé de lancer une nouvelle initiative pour marquer le coup. Mais il semble que celle-ci ait reçu un accueil contrasté de la part des utilisateurs.

 

Aux États-Unis et au Canada, il est désormais possible via Uber Eats de sélectionner les restaurants appartenant à des personnes noires, et de ne pas payer de frais de livraison. Un message d’Uber Eats « Soutenez les restaurants appartenant à des Noirs » s’affiche désormais en grand quand les utilisateurs ouvrent leur application.

« Vous pouvez nous soutenir et commander depuis des restaurants tenus par des Noirs aux Etats-Unis et au Canada avec un frais de livraison de 0$ », peut-on lire sur le compte Twitter officiel d’Uber Eats. Le dispositif sera opérationnel jusqu’à la fin de l’année. Le PDG d’Uber Eats, Dara Khosrowshahi, a promis des voyages à prix réduits pour les salariés de petites entreprises appartenant à des personnes de la communauté africaine touchées par le coronavirus. L’entreprise explique s’être appuyée sur des organisations locales et des associations professionnelles pour obtenir ces données. Les restaurateurs ont été prévenus et ont la possibilité de se retirer du programme s’ils le souhaitent.

Lire aussi > Mort de George Floyd : Yannick Noah regrette « le silence » des sportifs blancs

Si l’initiative peut aussi se révéler être un bon moyen de découvrir de nouvelles adresses méconnues près de chez soi et de varier les plaisirs, beaucoup d’utilisateurs y ont vu une forme de discrimination positive sous forme de récupération marketing. Plusieurs réactions contrastées ont ainsi vu le jour sur Twitter :

CIM Internet