Paris Match Belgique

Avant un comité de concertation ce vendredi, le congé scolaire de Toussaint déjà prolongé jusqu’au 11 novembre

Ce vendredi, il y aura aussi un nouveau comité de concertaion se tiendra. Avec de nouvelles mesures certainement à la clé... | © BELGA PHOTO LAURIE DIEFFEMBACQ

Actualités

Pour endiguer l’offensive épidémique de Covid-19, les acteurs de l’enseignement francophones et la ministre Caroline Désir (PS) ont décidé de prolonger les vacances de Toussaint, prévues du 2 au 6 novembre, jusqu’au 11 novembre inclus.

 

Les quelque 800.000 élèves de la FWB et leurs enseignants bénéficieront donc de deux jours de congés en plus. Les cours reprendront le 12 novembre prochain. Pour les parents à qui ce rallongement pourrait poser problème, « des contacts sont en cours pour dégager des pistes de solutions permettant la mise en place de services minimum de garderies sans mobiliser les directions d’écoles et leurs équipes éducatives », a précisé jeudi le ministre Désir.
A l’issue d’un peu moins de deux heures de réunion en visioconférence, il a également été décidé que les écoles resteraient en code jaune, sans renforcement des cours à distance donc pour les années du secondaire.
L’enseignement supérieur avait lui annoncé plus tôt dans la journée qu’il passerait en code orange dès lundi.
Une décision et une annonce qui interviennent moins de 24 heures avant la tenue d’un nouveau comité de concertation. « Des mesures supplémentaires sont nécessaires » en vue de limiter la propagation du coronavirus (Covid-19), a déjà affirmé ce jeudi à la Chambre le Premier ministre Alexander De Croo (Open Vld). Le comité de concertation qui réunit le fédéral et les entités fédérées se réunira à 14h00 au Palais d’Egmont à Bruxelles. Il faut s’attendre à ce que de nouvelles mesures soient prises, comme l’a laissé entendre Alexander De Croo.
« Le nombre de cas augmente de manière exponentielle », a-t-il observé. « J’espère que plus personne ne doit être convaincu de la gravité de la situation. (…) Les hôpitaux sont à un moment charnière. Ils se posent la question du report de certains soins réguliers. Les projections sont très claires. On allons avoir exactement la même situation dans d’autres provinces qu’à Bruxelles. »
M. De Croo n’a pas détaillé les mesures qui pourraient être sur le table du comité de concertation. Il a par contre confirmé l’instauration d’un baromètre permettant de gérer la pandémie sur le long terme. Au début de cette semaine, un système avec des codes couleur était évoqué. Désormais, on évoque davantage un système par phases. « Le fait d’instaurer un baromètre donne une prévisibilité plus motivante pour les citoyens », a justifié le Premier ministre. « Il faut conserver cette logique à l’esprit, (prendre) des mesures simples dont on peut s’assurer le contrôle du respect. »
Avec Belga
CIM Internet