Paris Match Belgique

Comité de concertation : Les voyages non-essentiels sont interdits jusqu’au 1er mars

comité de concentration mesures gouvernement

Le Comité de concertation se réunissait ce vendredi après-midi. | © BELGA.

Actualités

Le Comité de concertation a livré une décision capitale ce vendredi : les voyages non-essentiels sont interdits tout le mois de février. Contrairement à ce qui a été annoncé, les métiers de contacts et notamment les coiffeurs n’ont pas encore de date de relance même si celle du 13 février a été évoquée. Une décision pourrait tomber le 5 février, date du prochain comité.

 

Les Belges vont bel et bien être interdits de voyages non-essentiels, et ce jusqu’au 1er mars. C’est l’information principale qui émane du Comité de concertation de ce vendredi. En prime, la quarantaine au retour d’une zone rouge passera de 7 à 10 jours.

Lire aussi > Qu’attendre du comité de concertation de ce 22 janvier ?

« Si tout va bien, on en a vraisemblablement jusqu’au au moins du juin », souffle Elio Di Rupo.

Cette interdiction de voyager pour raisons non-essentielles comprend bien sûr des exceptions, notamment pour raisons professionnelles ainsi que pour les frontaliers, mais aussi pour raisons familiales, des funérailles,…

Il faudra présenter une déclaration sur l’honneur. En cas de non-respect de l’interdiction, des sanctions sont prévues, à commencer par une amende de 250 euros. Les règles et le suivi du respect de la quarantaine devraient être précisés et renforcés. « Les voyages non-essentiels sont des voyages de loisirs », a résumé Elio Di Rupo à la sortie des discussions. 

Lire aussi > Covid-19 et vaccination : Le (rassurant) modèle israélien

Dix règles très strictes pour les métiers de contacts

La réouverture des métiers de contact, notamment les coiffeurs, pourrait être fixée au 13 février « si la situation sanitaire le permet ».

La RTBF signale en outre que cette décision, si elle est prise lors du prochain comité le 5 février, sera accompagnée d’une liste de dix règles très strictes : on y retrouve notamment l’obligation pour chaque travailleur de contact de réaliser un test covid par semaine, le port d’un masque FFP2 obligatoire dans l’établissement, l’obligation de porter un masque chirurgical pour les clients,…

Un message à la jeunesse

Alexander De Croo a terminé sa conférence de presse en s’adressant aux jeunes : « Nous sommes conscients que vous vivez une situation difficile. Nous en avons tous assez, on en a marre du coronavirus.  Si vous vivez une situation difficile, discutez-en, parlez-en autour de vous », leur a-t-il suggéré.

Avec Belga

CIM Internet