Paris Match Belgique

Un carnaval réunit plus de 6000 personnes à Marseille et provoque l’indignation

carnaval marseille covid rassemblement polémique

À Marseille, un carnaval non autorisé a réuni 6500 personnes ce dimanche 21 mars. | © Christophe SIMON / AFP.

Actualités

Déguisés en tournesols, gorilles ou encore en médecins, ils étaient environ 6 500 à célébrer dimanche le carnaval à Marseille, dans le sud de la France, la plupart jeunes et sans masques, malgré des chiffres jugés inquiétants qui ont amené le gouvernement français à durcir les restrictions.

 

Environ 6500 personnes ont participé ce dimanche 21 mars à un carnaval dans le centre de Marseille, un rassemblement non autorisé en raison de l’épidémie de Covid-19 et dénoncé comme « irresponsable » par la police qui est intervenue vers 18h30 pour disperser les fêtards.

Lire aussi > Infirmière dans une unité covid-19 : « On a tout fait pour que les patients ne meurent pas seuls… » [VIDÉO]

Des milliers de personnes déguisées ont défilé en musique et en dansant dans l’après-midi à deux pas de La Canebière, la grande avenue du centre-ville, a constaté une journaliste de l’AFP. L’année dernière, ce carnaval réputé à Marseille avait été annulé à cause du confinement.

« Il y a environ 6 500 personnes. C’est un événement non déclaré qu’on ne juge pas du tout responsable car les gestes barrières ne sont pas respectés. Nous effectuons des contrôles aux abords du cortège, notamment sur le port du masque et les contrevenants seront verbalisés », a indiqué à l’AFP la préfecture de police.

Depuis samedi, de nouvelles restrictions sont en vigueur pour 21 millions de Français, dans 16 départements dont Paris et sa région, en raison de ce qui « s’apparente de plus en plus clairement à une troisième vague », selon les mots du Premier ministre Jean Castex.

Dans ces territoires, il est possible de sortir mais dans un rayon limité de 10 kilomètres, et une grande partie des commerces sont fermés.

Contrairement à Nice, sur la Côte d’Azur, Marseille n’est pas concernée par ces nouvelles mesures, mais les restrictions habituelles pour lutter contre la propagation du Covid-19 s’y appliquent, dont la limitation des rassemblements et le port du masque.

Lire aussi > Gwyneth Paltrow révèle avoir été infectée par le Covid 19: « Un cadeau pour mon corps »

Si neuf personnes ont été interpellées à l’issue du carnaval, le rassemblement a été vivement critiqué par les élus locaux de tous bords. Jusqu’au ministère de l’Intérieur, où la porte-parole Camille Chaize a déploré le rassemblement : « C’est tout à fait inacceptable alors que tous les Français font des efforts, s’adaptent, s’organisent pour respecter au maximum les différentes réglementations qui ont lieu pour lutter contre cette épidémie, on voit un certain nombre de fêtards qui ont, dans l’irresponsabilité totale, participé à ce carnaval », a-t-elle déclaré sur franceinfo.

  • Avec Belga

CIM Internet