Paris Match Belgique

Les casernes de la honte : chronique d’une journée de violences policières à Bruxelles

Au cours d'une longue enquête, nous avons rencontré de nombreux témoins, souvent très jeunes, qui nous ont raconté leur douloureuse expérience. | © BELGA PHOTO NICOLAS MAETERLINCK

Actualités

Retour sur une journée de violences policières à Bruxelles. Une enquête long format, des témoignages accablants.

Cela s’est passé le 24 janvier 2021 dans la capitale de l’Europe, en marge d’une manifestation pacifique contre les violences policières : arrestations et détentions arbitraires, passages à tabac dans les cellules des casernes d’Etterbeek, insultes racistes et sexistes, non-respect des règles sanitaires… Ce jour-là, 232 citoyens, dont 86 mineurs d’âges furent détenus administrativement.

Dans le cadre d’une longue enquête, de nombreuses victimes nous ont détaillé leur douloureuse expérience. Leurs récits à charge des policiers qui les ont agressés sont concordants. Ils sont accablants. Ils sont révoltants. Ils forment la trame de ce reportage long format, de cette chronique d’une journée de violences policières : nous détaillons le contexte dans lequel les faits se sont passés, nous accompagnons plusieurs jeunes lors de leur arrestation, lors de leur transfert en fourgon vers les casernes d’Etterbeek, lors de leur détention en cellule. On entendra aussi le point de vue du bourgmestre de la ville Bruxelles et celui de la police de la zone Bruxelles-capitale Ixelles.

Cette enquête met en lumière des pratiques policières inacceptables. Même des policiers les ont dénoncées et elles font l’objet de plusieurs plaintes. Une instruction judiciaire est en cours, le Centre interfédéral pour l’égalité des chances (Unia) s’est constitué partie civile, tandis que la Ligue des Droits Humains, via Police Watch, son « observatoire de violences policières » s’est fendue d’un long communiqué pour exprimer son inquiétude au regard des nombreux témoignages qui lui sont parvenus, « attestant d’arrestations illégales » et démontrant un « recours déraisonnable et illégitime de la force » …

DÉCOUVREZ NOTRE LONG FORMAT WEB : LES CASERNES DE LA HONTE

 

CIM Internet