Paris Match Belgique

La véritable raison de l’absence de Charlène révélée par une source proche

charlene de monaco

Son déplacement qui ne devait durer que deux semaines et demi s'est finalement transformé en séjour de six mois et demi. | © Albert Nieboer / Point de Vue.

Actualités

Les conjectures vont bon train depuis plusieurs mois, alors que Charlène de Monaco se trouve actuellement toujours en Afrique du Sud loin de sa famille.

C’est le 18 mars dernier qu’elle débute son voyage pour assister aux obsèques du roi zoulou Goodwill Zwelthini. Son déplacement qui ne devait durer que deux semaines et demi s’est finalement transformé en séjour de six mois et demi. Et la monégasque ne semble pas prête à faire son retour tout de suite.

La version officielle ? Une infection de la sphère ORL qui aurait nécessité une lourde intervention et l’empêcherait de prendre l’avion du retour. La version officieuse de son exil, c’est Voici qui la partage en exclusivité ce 5 novembre 2021.

Un sevrage nécessaire

Selon une source proche interrogée par le célèbre magazine people, l’ancienne nageuse serait depuis plusieurs années accro à un « dangereux cocktail de somnifères (…) Stilnox, Imovane et dérivés de Carfentanil ». Cette dépendance aurait commencé il y a 9 ans alors qu’elle prenait des anti-douleurs pour « soigner une vieille blessure ». Elle aurait continué en raison du mal-être de la femme d’Albert sur le Rocher. « Elle ne supportait plus la pression et la malveillance de certains membres de la famille qui la font souffrir en silence depuis dix ans », explique la source. Raison pour laquelle Charlène souffrirait également d’importants troubles alimentaires.

Il apparaît dès lors que ce long séjour dans son pays natal soit enfin le moment pour elle de tenter d’aller mieux. « Si la dépendance de Charlène est totalement taboue sur le Rocher tout le monde est pourtant au courant. Albert a donc profité de son éloignement géographique pour lui demander de tout arrêter. Et Charlène s’est pliée à sa volonté« , continue la source. Cela ferait six semaines que la maman de Jacques et Gabriella, âgée de 43 ans, serait sevrée. Elle vivrait dans une somptueuse villa « transformée en centre de désintoxication » en compagne d’un médecin monégasque proche de la famille et d’un psychiatre.

La Fête nationale monégasque est le 19 novembre prochain. Une date qui sonnera enfin le retour de Charlène ? Toujours selon la même source, rien n’est moins sûr. « Beaucoup pensent que Charlène n’est pas prête. Si elle rentre, elle fera quelques apparitions publiques archi-millimétrées pour faire illusion« .

CIM Internet