Paris Match Belgique

Renault Mégane E-Tech Electric : nous avons testé un prototype qui s’avère prometteur

De notre premier contact, nous retenons d’abord que l’habitacle de la Renault est lui aussi très équilibré. | © Photo Gregory Jongerlynck / DPPI

Actualités

La plus normale des électriques… Programmée pour le printemps prochain, la future Mégane électrique est passée entre nos mains au stade de prototype. Il reste donc des choses à peaufiner, mais elle s’avère très prometteuse.

Par Stéphane Wamat

Celle que vous voyez ne remplacera pas à proprement parler la Mégane actuelle. En effet, le nouveau modèle, construit sur une base technique uniquement dédiée à l’électrique, cohabitera quelques temps encore avec la compacte classique. Une chose est sûre : son style musclé, au futurisme bien dosé, annonce le look des prochains modèles de la marque.

De notre premier contact, nous retenons d’abord que l’habitacle de la Renault est lui aussi très équilibré, entre modernité et environnement familier rassurant. Le tableau de bord numérique et l’écran vertical de la console se côtoient avec fluidité, et si notre modèle d’essai n’était encore qu’un prototype, la qualité était déjà plus qu’honorable. Retour un instant sur l’extérieur : la Mégane est la compacte électrique la plus basse de sa catégorie, à 1,50 m.

 

©Photo Gregory Jongerlynck / DPPI

Elle affiche une allure plus normale que ses concurrentes, qui tendent souvent trop vers le crossover ou le SUV. Mais il y a mieux : grâce à des dimensions raisonnables ainsi qu’à une série de mesures techniques, la Mégane est la plus légère de sa catégorie. Son poids minimal est de 1 624 kilos, soit 200 de moins que sa rivale la plus proche, la VW ID.3. C’est à peine plus qu’une compacte classique.

Et ça, on le ressent au volant. La Mégane électrique vous donne l’impression de conduire une voiture essence, ce qui est pour nous l’une de ses plus grandes qualités, car légèreté est aussi synonyme d’agilité et de plaisir de conduire. Enfin, cette masse très contenue permet d’installer des suspensions plus souples que sur les électriques frôlant les deux tonnes. Bref, en plus d’être très agréable, la Renault est de loin la plus confortable de ce segment.

Mais il reste un peu de travail. Nous avons par exemple constaté que la voiture était parfois dépassée par la vigueur de son moteur (130 ou 218 chevaux), ce qui se traduisait par un moment de patinage au démarrage sur route humide. Les ingénieurs nous l’ont promis : ce problème est connu et sera résolu sur les voitures commercialisées. La Mégane sera proposée avec deux types de batteries : 40 kWh pour 300 km d’autonomie, ou 66 kWh pour 470 km. Les prix ne sont pas encore connus. Rendez-vous au printemps pour plus d’impressions…

©Photo Gregory Jongerlynck / DPPI

L’avis de la famille Lamarche

« En effet, on dirait une voiture normale, mais en terriblement silencieux, forcé-ment. Cette Mégane élec-trique n’est pas trop grande mais assez spacieuse pour cinq, propose un bon coffre de 440 litres, un intérieur agréable… Oui, elle a le poten-tiel d’une seconde voiture, mais on ne peut rien dire sans en connaître le prix. Pour l’instant, elle nous plaît, mais revenez nous en parler quand on saura ce qu’elle coûte ! »

L’avis de l’expert en écoconduite

Quand j’ai récupéré la voiture, la consommation indiquait plus de 25 kWh/100 km. Un chiffre de gros SUV, qui prouve qu’avec une auto électrique aussi, le type de conduite joue énormément sur l’autonomie. Personnellement, j’ai pu constater que les 17 kWh/100 km annoncés (chiffres officieux) sont de l’ordre du possible, tout autant que les 470 km d’autonomie pour la grosse batterie. Et à notre avis, ce pourrait être plus si Renault avait fait le choix d’un vrai « one pedal drive », ce système qui permet de presque complètement se passer des freins. Ici, on se contente d’une régénération (qui agit comme un frein moteur) à trois niveaux, qu’on module par les palettes au volant. Ça marche bien. Mais pourquoi pas l’autre solution ? Pour ne pas trop déstabiliser le conducteur lambda, peut-être ?

Données techniques

L/l/h (mm) : 4 210 / 1 780 / 1 500 – 5 places 1 324 kg – Moteur électrique – Puissance : 218 ch – Couple : 300 Nm – Autonomie (WLTP) : 470 km – Prix : NC

CIM Internet