Paris Match Belgique

Big jump : Se jetter à l’eau pour la qualité de celle des canaux

On fait le "grand saut" dans plusieurs endroits du pays, comme ici, à Leuven. | © BELGA PHOTO LAURIE DIEFFEMBACQ

Actualités

L’initiative Big Jump milite pour la qualité des eaux belges en plongeant littéralement dans sa problématique. Le prochain évènement aura lieu dimanche, à Bruxelles.

Trouble et verdâtre, quand elle n’est pas remplie de déchets, l’eau des canaux, rivières, lacs et étangs de Bruxelles donne rarement envie d’y plonger un orteil. Et pourtant, pour sensibiliser les citoyens et les politiques à la qualité de leur eau, l’initiative « Big Jump » nous encourage à y plonger. De quoi éclabousser les idées préconçues qui voudraient que seuls les poissons et les péniches auraient le droit d’arpenter les cours d’eau de Belgique.

Depuis un an, Big Jump – un projet de l’ERN, le réseau des fleuves d’Europe – se bat pour que les baigneurs se réapproprient des zones connues pour être polluées, comme le canal de Bruxelles. Pour marquer le coup d’une nouvelle vague de chaleur, les Bruxellois et leurs voisins sont invités à faire le grand saut du côté du CERIA à Anderlecht, ce dimanche 9 juillet. Les organisateurs de l’évènement ont fait tester l’eau, qui serait d’« excellente qualité » dans la zone, à l’inverse de certains autres points de chute.

©BELGA PHOTO LAURIE DIEFFEMBACQ – En 2015, le cdH Carlo Di Antonio s’était lui même risqué dans la Meuse, à Namur, à l’occasion d’un « Big Jump ».

Et si définitivement, il est bien trop difficile de faire le grand plongeon, quelques éclaboussures sont aussi possible à Bozar, où le partenaire de Big Jump, « Pool is Cool », a installé la « plus grande piscine à ciel ouvert de Bruxelles » – même si elle ne fait que quelques mètres carrés, forcément.

CIM Internet