Paris Match Belgique

Nathalie Marquay, difficile premier anniversaire de mariage sans Jean-Pierre Pernaut

nathalie_marquay

Nathalie Marquay aux obsèques de son époux en mars dernier. | © LE COURRIER PICARD / Manon Cruz.

Actualités

Ils auraient fêté leurs 15 ans d’union ce jeudi… Pour son premier anniversaire de mariage sans Jean-Pierre Pernaut, Nathalie Marquay lui a adressé un message sur Instagram.

D’après un article Paris Match France de M.C.

Ce 23 juin est un jour triste pour Nathalie Marquay, qui passe son premier anniversaire de mariage sans Jean-Pierre Pernaut. Le couple aurait en effet célébré ses 15 ans d’union. Malgré tout, l’ancienne Miss France s’est saisie de son compte Instagram pour marquer cette étape, photos souvenirs à l’appui. Cela fait maintenant trois mois que l’animateur du JT de 13 heures est décédé, à l’âge de 71 ans.

« Joyeux anniversaire de mariage mon amour de ma vie, je t’aime. Je sais que tu es dans un autre monde mais notre amour est éternel, et un jour on pourra se retrouver physiquement, je sais que tu m’attends là-haut mais pour l’instant je sens que tu me protèges », a écrit Nathalie Marquay. Pour accompagner son message, l’ex-reine de beauté a relayé plusieurs photos à deux, dont une datant du Festival de Cannes édition 2002.


Malgré le deuil, Nathalie Marquay garde le moral tant bien que mal. Elle est même remontée sur scène quelques jours seulement après les obsèques de son mari, qui s’étaient tenues le 9 mars à Paris. Une épreuve que la comédienne de 55 ans traverse avec ses deux enfants, Lou et Tom Pernaut (19 et 18 ans), mais également avec Olivier et Julia, les autres enfants de Jean-Pierre Pernaut.

« On dit qu’avec le temps, ça passe, mais plus le temps passe, pire c’est », confie Nathalie Marquay dans les colonnes du Parisien de ce 23 juin. « Il y a un grand manque. Il est irremplaçable (…). C’est difficile parce que, tous les jours, on m’en parle. Dans la rue, on m’embrasse. Les gens ont tellement de peine encore », ajoute celle qui s’illustre actuellement sur la scène de l’Alhambra à Paris, dans la pièce Les Tontons farceurs.

CIM Internet