Paris Match Belgique

Roberto Martinez fait ses adieux : « C’était mon dernier match en tant que sélectionneur national de la Belgique »

Roberto Martinez fait ses adieux : "C'était mon dernier match en tant que sélectionneur national de la Belgique"

Roberto Martinez a joué son dernier match ce jeudi 1er décembre 2022. | © BELGA PHOTO / BRUNO FAHY

Actualités

Après la sortie des Diables rouges de la coupe du monde 2022, Roberto Martinez quitte son poste de sélectionneur.

 

Roberto Martinez a annoncé, dans la foulée du partage vierge (0-0) contre la Croatie fatal à la Belgique, qu’il quittait son poste de sélectionneur national. L’Espagnol, qui a mené les Dibales Rouges à la 3e place du Mondial 2018, était arrivé en août 2016. « C’était mon dernier match comme sélectionneur de la Belgique », a-t-il déclaré après ce match de la 3e journée du groupe F de la Coupe du monde, jeudi au Qatar. La fédération belge a précisé que la décision de Martinez avait été prise avant le tournoi.

Lire aussi > Coupe du monde 2022 : C’est terminé pour les Diables rouges, retour en Belgique !

Martinez, 49 ans, avait pris les commandes des Diables dans la foulée de l’Euro 2016, où la Belgique s’était inclinée devant le pays de Galles en quarts de finale. Depuis ses débuts, lors d’une défaite en amical contre l’Espagne en septembre 2016 (0-2), il a dirigé la Belgique à 80 reprises, compilant 56 victoires, 13 partages pour 11 défaites seulement. Il restera comme étant l’un des artisans majeurs de la meilleure campagne belge dans une Coupe du monde, parvenant à monter sur la troisième marche du podium en Russie en 2018.

« Il laisse un immense héritage aux prochaines générations du football belge »

« Nous remercions Roberto Martinez pour tout ce qu’il a accompli avec cette génération dorée, en tant qu’entraîneur et en tant que directeur technique : quatre années consécutives comme numéro 1 au classement FIFA, une médaille de bronze à la Coupe du monde 2018 et des qualifications à l’Euro 2020, au Final Four de la Ligue des Nations 2021 et à la Coupe du monde 2022 », a expliqué Bossaert.

« Avec son équipe, Roberto a laissé un immense héritage aux prochaines générations du football belge », a poursuivi Martinez. « Non seulement en introduisant une structure moderne sur l’analyse, l’éducation et le scouting, mais aussi en initiant la préparation de la prochaine étape de la carrière des joueurs visant à devenir entraîneur. Sa contribution à l’expansion du tout nouveau centre de football de Tubize, à la pointe de la technologie, a aussi été énorme. »

« Enfin, nous le remercions pour l’atmosphère familiale qu’il a apportée dans notre maison et pour avoir été un grand ambassadeur du football belge », a encore indiqué Bossaert. « Il manquera beaucoup à l’ensemble du personnel de l’URBSFA. Nous souhaitons à Roberto Martinez le meilleur pour l’avenir. »

Avec Belga

CIM Internet