Paris Match Belgique

J.K. Rowling dénonce la couverture de l’attentat de Québec

J.K. Rowling dit stop à l'hypocrisie envers le tueur de Québec | © Belga

Actualités

Après avoir combattu les forces du mal avec son sorcier préféré, l’auteur d’Harry Potter s’attaque aux représentations et dénonce : non, l’auteur de la tuerie de Québec n’est pas un « loup solitaire », c’est un terroriste. 

Le soir du 29 janvier, deux hommes ont tiré sur des fidèles rassemblés pour la prière  au Centre culturel islamique de Québec, dans le sud-est du Canada, faisant 6 morts et une dizaine de blessés.
Des faits que le premier ministre canadien, Justin Trudeau, a qualifié d’attentat terroriste, affirmant que « c’est avec un sentiment de choc, de tristesse et de colère que j’ai appris qu’une fusillade tragique et mortelle avait eu lieu ce soir, au Centre culturel islamique de Québec, situé à Ste-Foy, en banlieue de la ville de Québec. Nous condamnons cet attentat terroriste dirigé contre des musulmans se trouvant dans un lieu de culte et de refuge« .


« Un loup solitaire »

Très vite, les marques de soutien se sont multipliées sur les réseaux sociaux, avant de faire place à une vague de mécontentement. En cause, la couverture médiatique d’Alexandre Bissonnette, l’auteur présumé de la tuerie. Avec ses yeux bleus, son visage rasé de près et sa casquette vissée sur la tête, l’étudiant en sciences politiques de 27 ans colle en effet peu au cliché du terroriste en turban armé jusqu’aux dents. Dont acte : il est immédiatement qualifié de « loup solitaire » dans les médias du monde entier. De quoi enrager la Twittosphère, qui n’a pas hésité à relever que quand il s’agissait de suspects musulmans ou de peau plus foncée, l’adjectif terroriste ne se faisait pas attendre.
En chef de file du mouvement, une pasionaria inattendue : J.K. Rowling herself, qui a partagé un article accompagné d’une légende sans équivoque: « il.est.un.terroriste.pas.un.loup.solitaire ».
Une publication likée plus de 260.000 fois et partagée par 175.695 internautes.
L’occasion de rappeler à ceux qui l’auraient oublié que l’habit ne fait pas le moine, et le terroriste non plus.

CIM Internet