Paris Match Belgique

Qui est Hope Hicks, la nouvelle directrice de la communication de la Maison Blanche ?

Hope Hicks à la Maison Blanche, en janvier 2017. | © Peter Foley/dpa

Actualités

Hope Hicks, proche collaboratrice de Donald Trump, a officiellement été nommée directrice de la communication de la Maison Blanche. Celle qui devait rester temporairement est la troisième à occuper ce poste depuis l’investiture du président américain.

Elle ne devait occuper le poste que par intérim, le temps de recruter la ou le candidat/e idéal/e. Mais Hope Hicks va bien rester : elle a officiellement été nommée directrice de la communication de la Maison Blanche. L’administration Trump a confirmé l’information de NBC News. La jeune femme de 28 ans est la troisième à occuper ce poste clé depuis l’investiture de Donald Trump, en janvier dernier. Elle succède à Anthony Scaramucci, personnage très haut en couleurs qui n’a été directeur de la communication que pendant 10 jours.

Lire aussi > L’ultime lettre de Barack Obama à Donald Trump

Il s’agit d’une récompense pour une fidèle de la première heure : cet ancien mannequin a travaillé à la Trump Organization pour la fille et adjointe du président, Ivanka Trump, avant de rejoindre la campagne et d’en être directrice de la communication. Extrêmement discrète -elle ne prend que très rarement la parole dans la presse-, elle savait bien que la victoire du candidat républicain aurait un grand impact sur sa carrière. Durant la campagne, Donald Trump avait assuré qu’en cas de victoire, il voyait Hope Hicks à ses côtés à la Maison Blanche, « peu importe ce qu’elle fait ».

Lire aussi > Les « Real News » de Donald Trump : dangers des médias d’État

Hope Hicks avec le conseiller économique de Trump, Gary Cohn – AFP PHOTO / Brendan Smialowski

Chaises musicales

Dans un premier temps, il lui avait préféré un directeur de la communication avec plus d’expérience, Sean Spicer, un ancien de l’administration de George W. Bush. Hope Hicks avait pourtant obtenu les titres d’attachée de presse et directrice des communications stratégiques, pendant que le style très personnel de Sean Spicer était été moqué à de très nombreuses reprises, notamment dans d’hilarantes parodies du « Saturday Night Live » dans lesquelles il était joué par Melissa McCarthy. Tout en demeurant porte-parole, Sean Spicer a été remplacé par le discret Mike Dubke, qui a démissionné trois mois plus tard, avant de reprendre ses fonctions par intérim jusqu’à l’arrivée d’Anthony Scaramucci.

Lire aussi > Deux fois par jour, Donald Trump voit la vie en rose

Un tandem jeune et féminin pour la communication présidentielle

En devenant officiellement directrice de la communication de la Maison Blanche, Hope Hicks complète un tandem jeune et féminin pour représenter un président accusé à plusieurs reprises de sexisme : la porte-parole est Sarah Huckabee Sanders, 34 ans et fille du gouverneur de l’Arkansas Mike Huckabee. Elle-même avait succédé à Sean Spicer, dont elle était l’adjointe.

Elle est issue d’une famille influente dans la communication, puisque ses parents et ses grands-père maternels et paternels ont tous travaillé dans le domaine. Ses parents ont eux aussi travaillé en politique, mais dans deux camps opposés : sa mère travaillait pour un élu démocrate et son père pour un élu républicain lorsqu’ils se sont rencontrés dans les années 1980, comme l’expliquait l’annonce de leur mariage dans le New York Times en 1982.

CIM Internet