Paris Match Belgique

Spotify : une opportunité d’investissement à saisir ?

L'entrée en bourse de Spotify le 2 avril attire de très nombreux regards d'investisseurs | © DR

Contenu de marque Economie

En ce début d’année, la plateforme de streaming musical suédoise annonçait avoir généré un chiffre d’affaires de plus de 4 milliards d’euros en 2017. Le secteur de l’écoute de musique en ligne payante ayant bénéficié d’une hausse des ventes au cours des trois dernières années, c’est en effet dans un climat favorable que Spotify prévoit d’entrer en Bourse de New York le 2 avril prochain.

Actuellement, la valorisation de Spotify atteint les 20 milliards de dollars et, une fois la société cotée, il est possible que ce chiffre augmente, étant donné que les investisseurs privés prennent des risques d’illiquidité et qu’il est donc plus difficile de trouver acheteur sur un marché privé que public. L’entrée en bourse d’un tel géant du secteur technologique offre donc une perspective d’investissement attrayante. Néanmoins, voici quelques éléments à prendre en compte avant de se lancer, pour investir bien informé.

Un projet d’IPO singulier

Spotify projette de procéder à une introduction en bourse sous une forme relativement inhabituelle puisqu’elle vise une cotation directe de ses actions. Autrement dit, Spotify n’émettra pas de nouvelles actions : elle ne cherchera pas à lever des fonds étant donné que ses liquidités sont largement suffisantes. En revanche, elle donnera l’opportunité à ses actionnaires actuels, y compris à ses salariés, de céder leurs parts. En éliminant la procédure d’appel d’offre auprès d’investisseurs institutionnels, la société évite ainsi de débourser des frais supplémentaires non négligeables, s’appuyant sur sa notoriété pour générer une forte demande en actions sans l’intermédiaire de ces « grands investisseurs ».

Une position dominante sur le marché

Avec près de 170 millions d’utilisateurs mensuels actifs dans le monde, dont 71 millions d’abonnés – soit le double de son concurrent Apple Music – Spotify occupe la première place du secteur de l’écoute payante en ligne. Son unique réel compétiteur étant YouTube (Google) qui n’est pas parvenu à lancer de plateforme d’écoute de musique à part entière. Ce leadership de marché justifie à lui seul, aux yeux de certains, le prix à payer pour acquérir une part de Spotify.

Un coup d’œil aux prédécesseurs

On notera qu’avec cette entrée en Bourse, Spotify s’apprête à rejoindre plusieurs géants du secteur des technologies sur le marché aux actions, dont Snap (société créatrice de Snapchat) et Dropbox, mais aussi Facebook. Si l’opération reste un pari relativement risqué – on se souvient de la mésaventure de Facebook en mai 2012 et on pense également à la revalorisation à la baisse de Dropbox peu après son introduction –, l’histoire du secteur montre également que l’investissement peut payer gros à long terme.

Le président du Nasdaq, Nelson Griffs, estime que l’année 2018 sera favorable aux IPO. Outre Spotify, on attend, en effet, également l’introduction en bourse de la société américaine DocuSign, application facilitant la signature et la gestion numériques de documents, ou encore 23andMe, société proposant des examens génétiques dont les kits postaux peuvent coûter jusqu’à 200 dollars US à l’acheteur. D’autres candidats, dont le nom se retrouve pourtant fréquemment dans des gros titres accrocheurs, sont moins susceptibles de viser une entrée en Bourse cette année, notamment Uber et Airbnb.

 

CIM Internet