Paris Match Belgique

Inégalités salariales en Belgique : les femmes gagnent 20% de moins que les hommes

Une manifestation Equal Pay Day en 2012 en Allemagne. | © Flickr Fraktion DIE LINKE

Economie

En 2017, les femmes gagnent toujours 20% de moins que les hommes en Belgique, selon la FGTB, le mouvement des femmes du sp.a et celui du Parti socialiste européen, qui organisent le 14 mars prochain la journée Equal Pay Day.

 

Dans son rapport annuel sur l’écart salarial entre les hommes et les femmes en Belgique publié en 2016 par L’Institut pour l’Égalité des Femmes et des Hommes, on apprenait qu’une femme gagnait en moyenne 8% de moins qu’un homme par heure de travail. Quant à l’écart salarial sur base annuelle, il s’élèvait à 21%. On remarque donc une légère diminution pour 2016, avec un écart de 20%, qui reste toujours important. En 2015, Michel Pasteel, directeur de L’Institut pour l’Égalité des Femmes et des Hommes déclarait : « L’écart salarial renferme une partie expliquée et une autre qui ne l’est pas. C’est peut-être uniquement de la discrimination pure et simple entre les femmes et les hommes. Notre institut reçoit très peu de plaintes à ce propos. Cela montre à quel point ce phénomène est ancré dans les mentalités. Cela doit changer. Nous poursuivons notre combat ».

Et justement pour protester contre cet écart salarial qui se réduit mais subsiste, le syndicat socialiste la FGTB, le mouvement des femmes du sp.a et celui du Parti socialiste européen, organisent à Bruxelles, le 14 mars la journée Equal Pay Day (« égalité des salaires »). Une date qui n’a pas été choisie au hasard, puisqu’elle fait écho au temps que les femmes mettent à gagner autant que les hommes, à savoir deux mois et 14 jours. « La 13e campagne Equal Pay Day, déclinée en affiches et spots télé, dénoncera le fait que les femmes doivent commencer leur carrière dix ans plus tôt pour gagner autant que les hommes », détaille Inga Verhaert, présidente du mouvement des femmes du sp.a.

Lire aussi : Femen, citoyens et ONG à Bruxelles contre Donald Trump

Plusieurs actions seront organisées le 14 mars 2017, notamment à la gare Bruxelles-Central. Lors de la première édition d’Equal Pay Day, en 2005, l’écart salarial entre hommes et femmes était de 28%. Selon Mme Verhaert, à ce rythme-là, il ne sera pas résorbé avant 2054.

Ci-dessous, L’entretien, un court-métrage réalisé par l’association française Tissons la Solidarité, sur les discriminations à l’embauche subies par les femmes.

(Avec Belga)

CIM Internet