Paris Match Belgique

Un tiers des millenials ne seront jamais propriétaires

L'accès à la propriété devient plus incertain que jamais | © Unsplash @ John Moses Bauan

Economie

Ruinés par leurs loyers exorbitants et leur goût prononcé pour le voyage, les millenials semblent condamnés à grimper toujours plus tard sur l'échelle de la propriété. Voir, pour un tiers d'entre eux, à ne jamais devenir propriétaires de leur logement.

C'est en effet ce qui ressort d'une étude réalisée par le think tank Resolution Foundation, qui se spécialise dans l'étude des conditions de vie. Selon les experts du groupe de réflexion, plus de 40% des millenials âgés de 30 ans ou plus vivent toujours dans un logement de location, ce qui est une proportion deux fois plus importante que pour la génération précédente, née entre 1965 et 1980. En outre, toujours selon leur étude, un tiers des jeunes adultes d'aujourd'hui ne deviendront carrément jamais propriétaires de leur logement.

Lire aussi > Loin de voir la vie en Millenial Pink, la génération Z est la plus marquée par les inégalités

Pour la Resolution Foundation, si les millenials sont condamnés à rester locataires à vie, c'est justement parce que leurs loyers sont tellement élevés.

Les millennials dépensent aujourd'hui plus que jamais leur salaire dans le logement et en ont moins pour leur argent en ce qui concerne la sécurité et la qualité de vie.

Et le rapport de souligner que la plupart des millenials ne parviennent pas à mettre de l'argent de côté, tout en soulignant que de véritables efforts doivent être entrepris par les gouvernements pour favoriser l'accès des jeunes à l'habitat. Même si tous n'en rêvent pas forcément : entre digital nomades et influenceurs payés pour parcourir le globe, les millenials ont plus la bougeotte que jamais et devenir propriétaires est moins une priorité que pour les générations précédentes. Tant mieux, puisque cela semble devenir un rêve inaccessible.

CIM Internet