Paris Match Belgique

Après l'espace, Elon Musk s'attaque au marché des bonbons

elon musk

Une plaisanterie ou un véritable projet ? | © AFP PHOTO / PETER PARKS

Economie

Après Tesla et SpaceX, Elon Musk pourrait se lancer sur un tout autre marché que l'automobile et l'espace : les sucreries. Une plaisanterie ou un véritable projet pour défier et provoquer Warren Buffett, l'un des hommes les plus riches du monde.

« Je lance une entreprise de bonbons et ça va être incroyable », a lancé samedi Elon Musk sur Twitter avant d'ajouter, anticipant les doutes de ses lecteurs : "Je suis super super sérieux ». Après Tesla et SpaceX, ce nouveau projet n'a pas beaucoup de sens. Mais quand le milliardaire semble faire des blagues, il passe souvent à l'acte. Envoyer une voiture dans l'espace ? Fait. Vendre des lance-flammes ? Fait. Travailler sur un dragon cyborg ? En cours. L'entreprise de bonbons serait-elle un véritable projet sorti de l'ambition débordante de l'entrepreneur sud-africain ? C'est un peu plus complexe.

Lire aussi > Elon Musk : le nouveau conquérant de l'espace

Remplir le fossé de bonbons

Pour comprendre ces déclarations, il faut revenir sur la gueguerre entre Elon Musk et Warren Buffet, la troisième fortune mondiale. Lors de l'annonce des résultats du premier trimestre de Tesla, le futur concurrent de Willie Wonka a ouvertement attaqué une théorie économique du milliardaire. « Les fossés sont boiteux. Si votre seule défense contre une armée qui vous envahit est un fossé, vous ne tiendrez pas longtemps. Ce qui compte, c’est le rythme auquel vous innovez, qui est le déterminant fondamental de la compétitivité », a-t-il déclaré. Les "fossés" ou les "douves" (moat en anglais) sont un terme inventé et vanté par Buffet qui désigne un rempart concurrentiel, c’est-à-dire la capacité qu’a une entreprise de faire face à la concurrence et de dégager une rentabilité supérieure au coût du capital. Pour Warren Buffet, une entreprise qui entretient bien ce "fossé" peut devenir indétrônable.

Lire aussi > Maye Musk : la mère d’Elon Musk star des podiums à 69 ans

Cela aurait pu en rester là, mais le milliardaire notoire a voulu répondre à Elon Musk. Défendant sa théorie, Warren Buffet a lui aussi adressé un message lors de ses propres résultats trimestriels : « Certes, Elon remue les choses dans quelques secteurs. Mais je ne pense pas qu’il souhaiterait se frotter à nous dans le business des sucreries ». Warren Buffet est en effet à la tête de la société d’investissement Berkshire Hathaway qui soutient Coca-Cola Company, Kraft Foods, Heinz mais aussi See's Candies, une entreprise américaine de bonbons et de chocolats.

Une réplique qu'Elon Musk a certainement pris comme un défi personnel. Après avoir annoncé qu'il allait se lancer sur le marché sucré, l'entrepreneur turbulent a écrit : "Après je vais construire un fossé et le remplir de bonbons. Warren B. ne pourra pas s’empêcher d’investir ! C’est la kryptonite de Berkshire Hathaway... »

Qu'il soit réel ou fictif, ce nouveau projet a en tout cas suscité l'engouement chez de nombreux internautes impatients. Quand le projet sera-t-il lancé ? Comment s'appelera-t-il ? Les bonbons seront-ils (enfin) vegan ? Si Elon Musk a simplement lancé une plaisanterie, il devrait peut-être revoir sa décision.

Mots-clés:
elon musk
CIM Internet