Paris Match Belgique

Première expérience professionnelle : avez-vous déjà droit à un 13e mois ?

Être novice dans le monde du travail ou jeune pousse dans une entreprise, cela ne vous empêchera pas d'avoir droit à un prime de fin d'année. | © BELGA PHOTO ALINE BRUGMANS

Economie

Les jeunes qui ont rejoint une entreprise depuis quelques temps seulement peuvent-ils déjà prétendre à cette prime de fin d’année ? Cela dépend de plusieurs facteurs.

 

La première information à savoir, elle est importante comme le rappelait nos confrères de L’Echo dans leur édition du 24 novembre dernier, aucune prescription légale n’oblige les entreprises à verser cette somme aux employés. Tout part donc du secteur d’activité de l’entreprise (via la convention collective de travail – CCT) et de sa politique menée envers son personnel. Il est aussi possible d’avoir négocié ce bonus non négligeable directement avec l’entreprise au moment de l’engagement. Cela fera donc partie du contrat individuel de l’employé.

On le comprend, cela dépend d’une série de facteurs. Imaginons que votre entreprise fait partie de la commission paritaire ‘200’, la plus grande du pays, alors vous y aurez droit. A condition d’afficher au minimum six mois d’ancienneté dans l’entreprise. Vous êtes en poste depuis plus longtemps mais vous êtes en-dessous d’une année complète de travail ? Ce n’est pas un souci, la prime sera seulement moins élevée mais vous toucherez tout de même un montant de fin d’année.

Lire aussi > Pourquoi la Belgique est absente du top 10 des pays où démarrer un business

La CP 200 regroupe au total plus de 54.000 entreprises et plus de 400.000 employés. Qui dit commission paritaire dit qu’autant de représentants du patronat que de représentants des travailleurs siègent en son sein. Cette commission paritaire selon le secteur est cruciale : elle est à la base des réglementations sociales appliquées comme les barèmes et rémunérations, la durée du travail, la représentation des travailleurs…

Comment avoir si votre entreprise fait partie de la fameuse CP 200 ? Simple: chercher la mention CP 200 sur la fiche de salaire ou le compte individuel. Si vous ne trouvez pas l’information,  demandez au service du personnel et à défaut au secrétariat social qui gère les ressources humaines.

Quel montant toucherez-vous exactement ?

Ici aussi une réponse unique est impossible… Elle dépendra du secteur d’activité lui-même relié à une commission paritaire et à une convention collective dédiée. Prenons malgré cela l’exemple d’une boîte qui serait liée à la CP 200.

La base du calcul pour la prime est la même: le montant brut prévu pour un mois normal. C’est sur le salaire net que la différence s’établira, à la baisse. Car ce bonus est considéré comme une rémunératon. Le précompte professionnel sera plus élevé et des cotisations sociales seront aussi logiquement ponctionnées. Il faut également ajouter une cotisation sociale spéciale de sécurité sociale qui sera aussi retenue sur le brut.

D’autres secteurs d’activité utilisent une autre base de calcul : un montant fixe forfétaire ou un montant fixe exprimé en pourcentage de la rémunération durant la période écoulée. Renseignez-vous !

En conclusion, vous êtes peut-être un novice dans le monde du travail et une jeune pousse dans une entreprise, cela ne vous empêchera pas d’avoir droit à un prime de fin d’année qui tombera certainement bien.

Lire aussi > Relations économiques : le couple franco-belge en quelques chiffres fous

 

.

CIM Internet