Paris Match Belgique

« Plus que jamais, les valeurs de la coopérative sont porteuses de sens »

« Mon grand-père a décidé d’offrir à chacun de ses dix petits-enfants un cadeau sous forme de parts sociales de la coopérative » | © DR

Economie

Le monde change et la jeune génération veut faire triompher ses valeurs saines.

 

A 28 ans, la Liégeoise Mathilde Remy vient d’être élue pour siéger au conseil d’administration de la plus grande coopérative du pays. Comme bon nombre d’autres Belges, elle fait partie des 400 000 particuliers qui composent Cera et peuvent prendre une part active à tous les niveaux de l’organisation.

Paris Match. Le conseil d’administration de Cera est composé de 21 membres et constitue le sommet de sa structure participative par paliers. Comment expliquez-vous votre nomination d’administratrice malgré votre jeune âge ?
Mathilde Remy. Je me le demande encore car, comme on me l’a souvent fait observer, je suis la plus jeune à siéger au conseil d’administration. Peut-être mon contexte familial y a-t-il contribué ? J’ai, pour ainsi dire, le gène de Cera dans mon ADN puisque mon grand-père, qui y était déjà affilié, a décidé d’offrir à chacun de ses dix petits-enfants un cadeau sous forme de parts sociales de la coopérative. Nous sommes donc devenus sociétaires et avons régulièrement participé aux activités et avantages de Cera. Par ailleurs, mes études de gestion à HEC Liège ont contribué à ce que je me retrouve à nouveau sur le chemin de Cera, puisqu’elle y finance une chaire en entrepreneuriat social et coopératif. De fil en aiguille, j’ai également effectué un stage au sein de la coopérative, dans le cadre de ses services de promotion, de sensibilisation et de diffusion du modèle coopératif. Dans la foulée, j’ai même consacré mon mémoire à la mise au point d’un outil de gestion spécifique pour l’entrepreneuriat coopératif.

Comment en êtes-vous venue à poser votre candidature au poste d’administratrice ?
J’avais déjà intégré le conseil consultatif régional de Liège en 2017. C’est là que se décide l’octroi des aides régionales de Cera aux projets sociétaux qui ont introduit une demande. J’y ai été informée que le conseil d’administration avait deux sièges à pourvoir pour représenter les sociétaires, dont l’un était vacant pour la Wallonie. J’avais justement envie de m’investir davantage pour le bien-être de la société et dans le modèle coopératif, qui me tient à cœur. Et puis, je pense qu’en plus de l’expertise déjà présente, Cera a tout à gagner à inclure des jeunes, car l’avenir est plein de défis. Mon âge est à ce titre une force plus qu’une faiblesse. Enfin, je suis sûre que les valeurs coopératives sont plus que jamais porteuses de sens. Tout cela m’a convaincue de présenter ma candidature.

« Cera est, avant tout, un modèle participatif créant de la plus-value économique et sociétale, et centré sur des valeurs fortes : la participation, la solidarité et le respect de chacun. »

Lire aussi >Investir dans Cera ? « En plus de l’intérêt éthique, la coopérative offre bien d’autres avantages »

Vous exercez, par ailleurs, une activité professionnelle à temps plein. Comment allez-vous concilier les deux postes ?
Je suis en effet responsable des nouveaux partenariats (sourcing manager) au sein de la société Newpharma à Liège. Un job passionnant ! Plein de défis, aussi. Heureusement, grâce au soutien de ma direction qui me permet d’aménager mes horaires, je parviens à dégager le temps nécessaire pour mes tâches dans le cadre du conseil d’administration de Cera.

Quel est votre état d’esprit au lendemain de votre nomination ?
Il reste encore beaucoup à faire pour l’avenir de Cera et c’est l’une de mes motivations. Nous pourrions, notamment, communiquer davantage, car trop de gens ne connaissent pas bien la coopérative ou la résument au seul dividende coopératif. Il est vrai que le rendement des dernières années est plutôt intéressant, mais Cera est bien plus que cela. Il s’agit avant tout d’un modèle participatif créant de la plus-value économique et sociétale, et centré sur des valeurs fortes : la participation, la solidarité et le respect de chacun. Ce qui me séduit et devrait convaincre d’autres personnes de nous rejoindre, c’est que les particuliers qui s’investissent en capital et en temps peuvent rapidement accéder aux postes clés de la coopérative, où s’exerce un impact réel sur notre société. De plus, on y rencontre des individus de tous les horizons, à l’image de notre slogan : « Profondément enracinée, largement ramifiée. » Tout cela à partir d’un montant modeste, puisqu’il est désormais possible de souscrire par tranches de 50 euros. C’est une vraie opportunité pour les jeunes comme moi !

Lire aussi >La coopérative Cera : viser l’impact sociétal plutôt que le profit à tout prix

INFOS
www.cera.coop/fr/participation

 

Mots-clés:
coopérative Cera
CIM Internet