Paris Match Belgique

Pourquoi sommes-nous si nombreux à ne pas exercer le job de nos rêves ?

Image ordinateur

67% des personnes interrogées disent ne pas avoir obtenu le job qu'elles souhaitaient. | © Pexels

Economie

Que voudras-tu faire lorsque tu seras grand ? Cette question on nous l’a posé tant de fois, mais en définitive exerçons-nous aujourd’hui le métier que nous voulions faire hier.

« Je serai une star de cinéma, je serai pilote de course, je serai professeur, je serai policier ». Voici quelques unes des professions les plus citées par les enfants. À cet âge là, tous les rêves sont imaginables. Mais plus on grandit et plus la réalité rattrape la fiction. Le site français Zelty s’est penché sur le sujet et a réalisé une étude auprès de 2000 personnes afin de déterminer si elles exercent aujourd’hui, le métier dont elles rêvaient hier.

Les résultats sont pour le moins frappants. 67 % des personnes interrogées disent ne pas avoir obtenu le job qu’elles souhaitaient avoir étant enfants. 58% espèrent même pouvoir encore réaliser ce métier rêvé. Par contre pour d’autres, leurs goûts ont simplement évolué et leurs critères sont devenus « plus réalistes ». D’ailleurs, 82% des gens qui n’ont pas réalisé leur rêve n’ont jamais songé à le faire dans le futur. »Mon métier rêvé étant enfant était vétérinaire. J’ai pu travailler 1 an dans un cabinet, avant de me rendre compte que j’étais beaucoup trop sensible pour les moments les plus difficiles de ce métier », confie une sondée.

Lire aussi > Dream job : Et si vous deveniez testeur de yachts pour 60 000 euros par an ?

Zety.fr

Un problème de CV ?

L’enquête se penche ensuite sur les raisons qui ont poussé certains à abandonner leur rêve. Pour tenter d’expliquer ce phénomène, Zelty s’intéresse aux CV des sondés. Ainsi, quand on leur demande s’ils pourraient aujourd’hui postuler au job de leur rêve avec leur premier CV, 44 % estiment que non. Ces derniers expliquent d’ailleurs avoir honte de ce premier curriculum vitæ, tandis que 27 % avouent avoir demandé l’aide de leurs parents pour rédiger ce dernier. Finalement, 40 % des sondés expliquent ne pas avoir mis à jour leur CV depuis 10 ans. Une étape qui pourrait pourtant s’avérer cruciale, s’ils souhaitent aujourd’hui encore réaliser leur rêve.

Lire aussi>Ce qu’il se passe dans votre corps quand vous détestez votre job

CIM Internet