Paris Match Belgique

Optique Scalliet : A suivre du regard !

Renaud Scalliet donne la clé du succès de son enseigne : « accueillir, écouter et conseiller comme j’aimerais être moi-même accueilli, écouté et conseillé. » | © DR

Contenu de marque Economie

Choix, style, service, savoir-faire, conscience professionnelle et derniers progrès techniques : l’opticien Renaud Scalliet et son équipe cultivent – passionnément – ce qui importe vraiment à vos yeux.


Paris Match – Votre boutique d’optique, au cœur de la Galerie des Halles, a la réputation d’être la plus en vue de la cité universitaire et d’y offrir un service unique. Comment expliquer ce succès ?
Renaud Scalliet. Au-delà de réunir de nombreuses collections de lunettes et une gamme pointue de lentilles de contact, nous voulons nous différencier en étant proches de nos clients. Notre temps n’est jamais compté lorsqu’il s’agit de les accompagner et de trouver les meilleures solutions techniques à leurs problèmes de vue. Cette enseigne familiale s’est construite avec la volonté du travail bien fait, de viser l’excellence et d’être le plus honnête possible dans la vente. Bref, le service et encore le service…

Qu’est-ce qui la caractérise le plus aujourd’hui ?
Depuis une dizaine d’années, Optique Scalliet s’oriente vers les marques de niche, celles qui lancent les tendances au lieu de juste les suivre ! Je sélectionne uniquement les fournisseurs dans lesquels je crois, en me basant sur la qualité, l’esthétique et le sérieux de leur service après-vente. Qu’ils soient européens, américains, japonais ou belges, designers et artisans lunettiers y ont encore l’amour de la belle monture. Leur recherche constante de formes, de couleurs et matières permet de proposer quelque chose de plus personnel et différent.

Quelles sont, selon vous, les lunettes idéales ?
Celles qui donnent un look, s’intègrent parfaitement au visage, reflètent la personnalité et l’univers dans lequel la cliente ou le client évolue. C’est là aussi que réside le service : il faut observer les réactions à chaque essayage et adapter la sélection en fonction des traits, de la carnation, de la coiffure, du style vestimentaire. C’est toute une alchimie à laquelle se livre notre équipe multigénérationnelle, à parité hommes/femmes, de six opticiens diplômés.

Une astuce d’essayage appréciée ?
Les clients peuvent se faire photographier avec quatre montures, de face et de trois-quarts. Sur l’écran d’une tablette, ils découvrent celle qui leur convient le mieux. S’ils désirent avoir l’avis de leurs proches, les photos sont envoyées par mail chez eux. Et s’ils en arrivent à essayer 40 à 50 lunettes, aucun problème !

 

Depuis juillet, la création de la nouvelle boutique Binoclar permet à Renaud Scalliet d’offrir sa philosophie d’excellence au public des 18-25 ans. Equipe, styles, marques, prix : tout y est résolument jeune. C’est aussi un concept store dédié au shopping déco ! ©DR

La patience est également indispensable à votre seconde spécialité, les lentilles de contact.
Nous sommes devenus des « adaptateurs de lentilles ». Les gens ne réalisent pas la complexité de ce métier très différent de celui de vendeur. C’est un processus complet : analyse des besoins visuels, observation des paupières et du blanc de l’œil pour déceler un éventuel problème particulier, relevé topographique de la cornée et évaluation finale de la capacité à porter des lentilles ou certains types de lentilles.

Comment réussir à adapter un élément aussi petit et délicat qu’une lentille ?
L’adaptateur n’intervient jamais directement sur la lentille ! Son travail 100% individualisé consiste à jouer avec les multiples diamètres et courbures des lentilles standardisées. L’opération se répète jusqu’à trouver la lentille qui respecte ses yeux et lui permet de bien voir. Un suivi annuel est toujours prévu. Sous la lentille, l’œil doit rester oxygéné, hydraté et sans dépôt de protéines. C’est pourquoi la qualité des nettoyants est essentielle. A ce titre, je soutiens la technologie de pointe d’un fabricant européen de solutions d’entretien encore peu connu en Belgique : Avizor. Son laboratoire, situé en Espagne, a été le premier à utiliser des larmes artificielles à l’acide hyaluronique pour permettre une double hydratation de l’œil et de la lentille.

INFOS

Optique Scalliet – Galerie des Halles 1348, 1348 Louvain-la-Neuve – 010 45 62 12
Binoclar – Rue des Wallons 1, 1348 Louvain-la-Neuve – 010 61 13 30 – www.binoclar.be

CIM Internet