Paris Match Belgique

Wallonie Bruxelles Mode Design : Mademoiselle Jo et Norm, deux talents en vue

Les créations des marques Mademoiselle Jo et Norm

Découvrez deux marques qui sont la vitrine de l'excellence de tous les francophones de Belgique | © wallonie bruxelles mode desing

Economie

Parmi les créateurs soutenus activement par Wallonie-Bruxelles Design Mode, deux talents en vue méritent particulièrement l’attention. Focus sur Mademoiselle Jo dont le studio de meubles design et d’objets singuliers se trouve à Alsemberg et sur Norm, le champion belge des baskets composés à 90% de matériaux recyclés.


Mademoiselle Jo : Du design authentique et pérenne

Paris Match. Comment Mademoiselle Jo est-elle devenue la marque élégie du design qui s’exporte un peu partout dans le monde ?
Joan Bebronne. Mademoiselle Jo vient de mon prénom dont le diminutif convenait bien à mon projet. Il faut savoir qu’avant cette belle aventure, j’ai suivi des études de stylisme à la Cambre et j’ai ensuite travaillé 25 ans dans la lingerie en tant que directrice artistique chez Liebaert. Il y a trois ans, j’ai quitté mon poste pour vivre entièrement ma passion. J’ai alors ouvert mon propre studio de design dont la vocation est essentiellement le petit mobilier. Je suis aidée dans ma tâche par Lauranne qui s’occupe du développement commercial. Elle est véritablement ma seconde main.

Qu’entendez-vous par petit mobilier ?
Notre site est très explicite à cet égard et reprend l’ensemble de nos collections. Toutes les pièces sont dessinées ici même, à Alsemberg, mais également conçues et même fabriquées à 90% en Belgique. Outre le petit mobilier, je propose des objets poétiques usuels qui ont une fonction dans le quotidien. Cela va des tables de salon aux Toupy vide-poche en bois ou en pierre tournée, des lampes Popy en bois tourné, aux tables Youmy en métal plié. Nous avons également de très jolis soliflores ainsi qu’une collection d’étagères du plus bel effet, comme celles de la collection Simply en métal plié dont les éléments magnétisés permettent d’interpréter toutes les formes géométriques aux étagères flottantes Wally en finition cuir.

 

Issue de la collection Simply, cette étagère modulable fait partie des objets singuliers et du petit mobilier proposés par la designeuse. ©Jehanne Hupin

De quelle manière Wallonie-Bruxelles Design vous a-t-elle apporté son soutien ?
De multiples manières. J’ai notamment bénéficié de la bourse Rayonnement Wallonie de plusieurs milliers d’euros, puis d’une aide relance Covid de la part de l’AWEX via Wallonie- Bruxelles Design et grâce à l’institution, j’ai pu participer à des workshops de marketing digital.

Quel type de clientèle affectionne vos produits qui, rappelons-le, sont disponibles sur votre boutique en ligne www.mademoisellejo.com ou chez divers revendeurs répartis aussi bien aux Etats-Unis qu’en Finlande ou aux îles Maurice ?
Oui, et bien au-delà, même si la Belgique et la France représentent l’essentiel de nos parts de marché. En fait, nous avons une clientèle très hétéroclite et de tout âge, principalement de 30 à 70 ans, des gens qui aiment les produits ayant une belle histoire. La palette est très large et les architectes eux-mêmes aiment beaucoup nos produits car ceux-ci s’accordent avec tous les styles et on peut les retrouver tout aussi harmonieusement dans un loft moderne que dans une maison normande.

Quelles ont les valeurs que vous défendez ?
On essaie de travailler en circuit le plus court possible. Mon but est de proposer du design abordable au plus grand nombre avec des articles faits à la main et en Belgique. Tous nos produits s’adressent à ceux qui aiment le design authentique et pérenne.
Mademoisellejo.com

Norm : La marque du basket vertueux

Paris Match. Oserait-on dire que vous êtes la cheville ouvrière de ces nouvelles chaussures de sport qui n’ont strictement rien à se reprocher ? Mais tout d’abord, pourquoi avoir baptisé votre marque Norm ?
Nicolas Lavigna. Parce que nous voulions être la nouvelle norme, le nouveau standard sur le marché de la chaussure. Quand on se lance dans un nouveau projet comme celui-ci, on se doit d’intégrer dès le départ les notions d’éco-responsabilité, de circularité et de transparence. En fait, nous tentons de lutter contre le green washing ambiant, sans compromis possible et en totale transparence. On peut facilement retrouver sur notre site les normes utilisées, les matériaux ainsi que les lieux de production. Cela fait partie de nos valeurs.

C’est une aventure somme toute assez récente, mais qui prend de l’ampleur.
Oui, après avoir fait le design industriel à la Cambre et avoir travaillé en freelance pour plusieurs marques de chaussures de sport, tout a commencé en 2019 quand nous avons lancé un financement participatif destiné à lever 60.000 euros pour réaliser une première production de basket de mille paires dont la moitié avait été précommandée. Il s’agit de baskets recyclables, faits en partie à la main et en partie au moyen de grandes tricoteuses. La tige, c’est-à-dire la partie supérieure de la chaussure, est tricotée d’une pièce à partir de six bouteilles d’eau en plastic et la semelle est constituée à 70% de caoutchouc recyclé. Tout est assemblé dans une usine du Portugal, au nord de Porto. Le succès a été immédiat alors que nous ne proposions qu’un seul modèle unisex de 36 à 46 décliné en cinq coloris. Hélas, ensuite, nous avons été stoppé dans notre élan à cause du Covid.

Oui, mais en bon bon sportif, vous avez reculé pour mieux sauter !
Exactement. Nous avons d’abord gagné deux fois le prix Be-Circular décerné par Up Brussels et nous allons rebondir avec un tout nouveau modèle qui arrivera bientôt et est fait à partir de plastic récupéré dans les océans. La silhouette générale de cette chaussure est plus classique mais on y retrouve les détails chers à Norm : texture, logo, rubans recyclés et pièces en caoutchouc recyclé. Il y aura quatre coloris, blanc, noir, beige et bleu avec une première production de 450 exemplaires.

Nicolas Lavigna et Antoine Bodart sont les champions du basket confectionné à 90% à partir de matériaux recyclés. ©Norm

Où trouvera-ton cette nouvelle collection ainsi que la précédente ?
Sur notre boutique en vente www.norm.supply, mais aussi à Bruxelles au concept store Mat Plaizir, à Anvers chez Moose in the city ainsi qu’à Louvain-la-Neuve dans le magasin Stoemp.

Vous êtes deux à travailler sur Norm, vous pour la partie design et production et votre associé Antoine Bodart pour l’opérationnel et le marketing. Quels sont vos projets dans l’immédiat ?
Dans un mois, nous allons présenter notre marque au salon de mode masculine Pitti Uomo à Florence. Ce sera notre premier contact avec des acheteurs internationaux. Nous en profiterons pour présenter nos premiers T-shirts courtes et longues manches en coton recyclé, une casquette ainsi qu’une nouvelle paire de chaussures également en coton recyclé mais 100% imperméables.

Wallonie Bruxelles International, une volonté de rayonnement

Wallonie Bruxelles International est la vitrine de l’excellence de tous les francophones de Belgique. En matière culturelle, celle-ci a mis en place – conjointement avec le Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles et l’AWEX – cinq agences spécialisées dont l’objectif est de coacher et d’exporter nos entreprises culturelles et nos créateurs.

Parmi celles-ci, WBDM-Bruxelles Design Mode est, comme son nom l’indique, spécifiquement dédiée à la mode et au design. Elle est présente au sein de nombreux réseaux, prospecte afin de cibler de nouveaux territoires pour nos créateurs et assure son soutien à ces derniers en assurant un accompagnement personnalisé.

 

Mots-clés:
design marques basket
CIM Internet