Paris Match Belgique

Et surtout, bonne rentrée à tous…

Une rentrée tendue pour les ménages... | © Photo by Pascal PAVANI / AFP

Economie

Un billet d’humeur par Laurent Depré.

L’été est entré dans son dernier mois. Ceux qui ont eu la possibilité de profiter d’un break sont revenus de leur escapade à l’étranger plus forcément davantage ensoleillée que chez nous. Les plus jeunes sont rentrés à l’école, nouvelle organisation scolaire oblige. Les collègues, les jours où ils ne sont pas en télétravail, se sont retrouvés à la machine à café. Allez, bonne rentrée à tous. C’est tout ?

Pas vraiment… En parcourant un quotidien économique ce week-end, on aurait bien voulu jouer encore un peu à la cigale tant les perspectives sont alarmantes : inflation, hausse des prix, facture de gaz et d’électricité hors de contrôle, indexation salariale trop lourde pour les PME… Rebelote ce lundi matin, sur une radio publique, « nous allons vers une situation très difficile, je le dis des gens vont souffrir cet hiver » réagissait un invité de la « matinale ».

C’est de l’ordre du certain : la classe moyenne, dans ses diverses couches, va devoir faire le gros dos dans les semaines et mois à venir. Les aides pour la soutenir seront forcément limitées. Il faudra tenir son budget à l’oeil sous peine de glisser vers un appauvrissement inévitable. Pendant ce temps, les politiques belges se regardent en chiens de faïence tablant plus sur les erreurs du camp adverse que sur son propre courage politique. Qui n’est certainement pas de dire à ses concitoyens d’affronter une tempête sur les cinq à dix années à venir. Sans rien proposer de concret.

Un Codeco est (enfin) prévu en milieu de semaine pour discuter de l’urgence de la situation. Est-ce que nos ministres se rendent-ils compte que la facture énergétique annuelle d’un ménage moyen va s’élever à plus de 8000 euros ? Qu’attendre d’un gouvernement disparate à mi-parcours et qui semble totalement impuissant ?

Winter is coming… Mais à quel prix ?

 

CIM Internet