Paris Match Belgique

Manifestation nationale : à quoi s’attendre ce vendredi 16 décembre ?

Si vous devez vous rendre à Bruxelles ou y circuler ce vendredi 16 décembre, prenez vos précautions car il risque d'y avoir du monde au centre-ville.... | © Photo by Valeria Mongelli / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Economie

Les syndicats s’attendent à des dizaines de milliers de manifestants vendredi. De nombreux services, dont de nombreux publics, tourneront au ralenti !


Les trois syndicats attendent des dizaines de milliers de personnes à la manifestation nationale prévue vendredi matin à Bruxelles pour réclamer un meilleur pouvoir d’achat de la population, en particulier dans le secteur non-marchand. Alors que ce n’était pas prévu en début de semaine, l’aéroport de Charleroi (BSCA) devrait bel et bien tourner au ralenti. « Nous prévoyons la participation de dizaines de milliers de personnes à l’action de ce vendredi » déclare à l’agence Belga le président de la FGTB, Thierry Bodson.

« Cependant, je crois que nous serons moins nombreux qu’au mois de juin dernier où nous étions 80.000. Lundi, je n’étais pas optimiste du tout. Depuis lors, des instructions sont données aux militants. Il ne faut pas oublier qu’en cette période de fin d’année, beaucoup de travailleurs ne sauront pas se libérer. Notamment dans le secteur de la distribution et du commerce. C’est pour ça que c’est compliqué de faire des prévisions concrètes. Le secteur industriel devrait être fortement représenté à notre marche. »

Le secteur public sera vraisemblablement le plus impacté: « Le secteur non-marchand n’entre pas en ligne de compte pour l’éventuelle prime de 500 ou de 750 euros octroyée dans le cadre des négociations de l’enveloppe bien-être et de la norme salariale. Une norme salariale qui, je le rappelle, est fixée à 0% ».

Des difficultés à payer ses factures !

Le porte-parole néerlandophone de la CSC, David Van Bellingen, ajoute auprès de l’agence Belga: « Nous recevons beaucoup de questions et de remarques de la part de personnes qui éprouvent des difficultés à payer leurs factures ou leurs achats ». C’est pourquoi les syndicats exigent aussi le plafonnement des prix de l’énergie et « l’arrêt des offensives sur l’index ».

Les 19 CPAS bruxellois ont d’ores et déjà annoncé leur présence dans les rues de Bruxelles: « Leurs homologues wallons devraient suivre le mouvement » confie Thierry Bodson. Pour le reste, chaque cas devrait être différent: « Chez bpost, la mobilisation devrait être ‘half en half’ (‘moitié-moitié’, NDLR.). L’enseignement francophone, la police et les pompiers devraient fonctionner normalement ».

Quid des transports ce vendredi ?

Les trains devraient également rouler au contraire de nombreux bus, métros ou trams au TEC, à la Stib et chez De Lijn. La manifestation nationale de vendredi n’affectera pas le trafic ferroviaire, a assuré mercredi la SNCB. La société de chemins de fer mettra en service huit trains supplémentaires pour acheminer des manifestants vers Bruxelles. « Aucune perturbation particulière n’est à attendre sur le rail. Nous attendons cependant une fréquentation plus importante des trains à destination du départ de la manifestation et au retour », précise la SNCB.

Plus de 200 vols sont déjà supprimés à l’aéroport de Bruxelles-Zaventem. À Charleroi, 30% des vols seront finalement annulés. D’après BSCA Security, les passagères et passagers touchés ont déjà été prévenus. Par contre, d’autres désagréments surviendront pour les arrivées puisque les liaisons en bus vers la gare de Charleroi seront beaucoup moins nombreuses, voire inexistantes.

La manifestation nationale démarrera à 10h00 depuis la gare du Nord à Bruxelles.

Mots-clés:
Bruxelles sncb grève FGTB
CIM Internet