Paris Match Belgique

L’UE sonne le glas des frais de roaming

Exploser son forfait en vacances, c'est fini ! | © Belga

Economie

Le blues du retour de vacances ne sera désormais plus empiré par la découverte de factures téléphoniques catastrophiques : fini d’exploser les forfaits à l’étranger, la suppression des frais de roaming a été votée cette nuit.

C’était la dernière étape nécessaire pour supprimer les frais de roaming: cette nuit, les négociations entre le Parlement européen, le Conseil et la Commission sur la fin des frais d’itinérance téléphonique pour les consommateurs dans l’UE ont abouti. Mort programmée : le 15 juin 2017, avec des tarifs définis à 0,032 euro par minute pour les appels et 0,01 euro pour les sms.
Du côté des données internet, une régression progressive a été décidée : 7,7 euros/GB à partir du 15 juin, 3,5 euros/GB en 2020, pour arriver à 2,5 euros/GB en 2022.

Plus de frais supplémentaires

Concrètement, donc, cela signifie pour les voyageurs qui utilisent une carte SIM dans un Etat membre d’utiliser leur téléphone mobile dans n’importe quel autre pays de l’UE, comme ils le feraient à la maison. Si les consommateurs venaient à excéder les limites de leur contrat en matière de roaming lors de voyages dans l’UE, les frais supplémentaires qui leur seraient imposés ne pourront pas être plus élevés que ceux fixés pour les prix de gros.
Grâce aux plafonds convenus, les opérateurs de télécommunications pourront désormais offrir des services d’itinérance à leurs clients sans aucuns frais supplémentaires par rapport aux prix nationaux.

CIM Internet