Paris Match Belgique

Ô bon coin : Le SPF Finances belge vend quelques-unes des meilleures affaires du web

Envoi garanti en dix jours ouvrables. | © Finshop

Economie

La boutique en ligne du SPF Finances est une mine d’or pour qui aime fouiller, ou a simplement besoin d’un saupoudreur de sucre glace. Attention, pépites.

Chouchous, beignets, lunettes de soleil ! Écrans plats, livres d’art, chaussures de foot ! Un mois après la fin des soldes, les meilleures promotions sont sur le site du SPF Finances : Finshop. Avec sa liste infinie de petits bibelots et de grands gadgets, rien sur la plateforme fédérale ne différencie le shop en ligne d’un concept comme leboncoin.fr. Et pour cause : les bonnes affaires s’entassent comme des télévisions volées dans un fourgon de police ou de vieilleries sur un rapport de saisies.

« Soit ce sont des objets qui sont saisis ou confisqués par la Justice, soit ce sont des objets en déshérence – provenant de personnes qui n’ont pas d’héritiers et dont l’héritage revient donc à l’État. Vous avez aussi des paquets perdus de bpost ou encore les entités fédérales qui revendent des objets ou du mobilier dont elles n’ont plus besoin », expliquait la porte-parole Florence Angelici à la RTBF en 2015. À l’époque, le SPF avait été séduit par les possibilités d’Ebay et avait décidé d’y créer son compte pour y liquider ses trouvailles. On pouvait y amasser, au petit bonheur la chance, du matériel électronique comme des maillots de football.

Si depuis juin 2017, Finshop a une antenne physique à Gembloux – après Bruxelles, Saint-Vith et Bornem -, où se bousculent les sacs Vuitton, le SPF Finances n’a pas abandonné ses ambitions en ligne. Depuis peu, en plus d’un site dédié, les bons plans se refilent aussi sur Facebook, où la page du service fédéral fait défiler des lunettes de marque à des prix battant toute concurrence. Hétéroclites et parfois franchement insolites, les objets qui s’y trouvent prêtent à sourire – à condition qu’on ne se pose pas trop de questions sur leur provenance. Petit florilège des meilleures trouvailles – et des plus bizarres, aussi.

Un iPod classic introuvable

Depuis qu’Apple a annoncé l’arrêt de la production des iPods classic, le modèle se vend à merveille… Si bien qu’il n’y en aura bientôt plus. L’objet se vend d’ailleurs déjà à prix d’or sur Internet – à pas moins de 600 euros, d’occasion, sur le site de la Fnac. Pour 129 euros, le SPF Finances est le champion des prix cassés, c’est certain.

Un livre Magnum

Puisque « le choc des photos », c’est aussi Magnum, responsable de quelques-uns des clichés les plus impressionnants du siècle dernier, on ne pouvait passer à côté de cette offre alléchante. L’anthologie de photos de contact de l’agence s’y vend à presque moitié prix et flambant neuve.

Un gyrophare comme dans les films

Pin-pon, les pompiers, on a fait brûler la carte de banque ! Difficile de ne pas craquer devant objet si précieux : un authentique gyrophare orange, comme dans les meilleurs Julie Lescaut. À brancher sur allume-cigare, l’objet s’adapte aux conditions les plus extrêmes : jusqu’à -40° pour les nuits belges les plus frisquettes.

©Finshop

La saison 5 de Game of Thrones

Bien sûr, il y a le téléchargement illégal. Mais épisode après épisode, celui-ci pourrait vous mener dans le même bourbier que ceux à qui l’on a saisi tous ces trésors. Heureusement, avec un peu de patience et encore moins d’argent, le SPF Finances propose la saison 5 de Game of Thrones en blu-ray. Il y a des dragons et Thyrion comme sur Internet, et c’est tout ce qui compte.

Johnny Hallyday à travers Le regard des autres

Rassurons-nous : il n’est arrivé aucune bricole à Jean-Philippe Smet, et celui-ci n’est pas encore accessible dès 25 euros. En revanche, à ce prix sur Finshop, on a la boite à souvenirs complète de Johnny Hallyday, publiée chez Michel Lafon. Le livre rassemble les « trésors redécouverts au hasard [des] recherches » de l’auteur, sans aucun doute hautement précieux – un peu comme cette sélection.

©Finshop
Mots-clés:
SPF Finances
CIM Internet