Paris Match Belgique

Une entreprise japonaise propose de payer ses salariés en bitcoins

À partir de février prochain, les 4 000 employés de GMO Group auront la possibilité de percevoir une partie de leur paye mensuelle en bitcoins. | © Flickr : MIKI Yoshihito

Economie

Alors que la folie de la crypto-monnaie bat son plein, une entreprise japonaise propose de rémunérer ses employés partiellement en bitcoins.

 

La monnaie cryptée pourrait bien atteindre des sommets, alors qu’elle poursuit sa folle ascension. La plus célèbre des crypto-monnaies a en effet pulvérisé les records ces dernières semaines et valait quelque 17 050 dollars l’unité (environ 14 500 euros) ce vendredi 15 décembre, selon des données compilées par l’agence Bloomberg, contre moins de 1 000 dollars (un peu moins de 850 euros) en début d’année.

Le bitcoin dans la vraie vie

La société japonaise GMO Group a indiqué ce vendredi 15 décembre sa volonté de mettre en place un système de versement des salaires en bitcoins. L’objectif, « mieux comprendre cette monnaie virtuelle » et tester les premiers pas de son institutionnalisation. Cette société offre divers services en ligne, dont notamment une plate-forme d’échanges de bitcoins depuis le mois de mai dernier.

Nous espérons améliorer notre propre connaissance de la monnaie virtuelle en l’utilisant vraiment.

À partir de février prochain, les 4 000 employés de GMO Group auront ainsi la possibilité de percevoir une partie de leur paye mensuelle en bitcoins, a expliqué la porte-parole. Un système de paiement qui oscillera entre 10 000 yens (soit l’équivalent de 75 euros) et 100 000 yens (environ 750 euros), rapporte le Journal du Coin. Sur base volontaire, ils recevront ainsi chaque mois une part de leur revenu en bitcoins.

Lire aussi > Les banques nationales face à la folie Bitcoin, de l’inquiétude à l’ignorance

Si le bitcoin reste à ce jour une valeur spéculative – encore très peu répandue dans les échanges de biens et de services – tout laisse à penser que son avenir s’annonce radieux. Le groupe GMO a également annoncé qu’il se lancerait dans l’activité de « minage de bitcoin », ou comment contribuer à la création de la monnaie en agrégeant des blocs codés et authentifiés de transactions numériques (principe de la « blockchain »). En échange, les « mineurs » sont rémunérés en bitcoins.

 

– Avec AFP

CIM Internet