Paris Match Belgique

L’Arctique ne sera plus jamais gelée

L'Arctique est morte, vive la Nouvelle Arctique | © Belga / EPA/PATRICK PLEUL

Environnement

La semaine passée, le spectacle désolant d’un ours polaire affamé et émacié avait ému la toile. Et il semblerait que la faune de l’Arctique ne soit pas la seule à agoniser : la banquise serait en voie de disparition et l’Arctique pourrait bien ne plus jamais être gelée. 

La version la plus récente de l’Arctic Report Card, qui analyse les évolutions de la région, révèle en effet que l’Arctique est en voie de devenir entièrement dégelée. Et selon Timothy Gallaudet, un des scientifiques à l’origine de ces observations, la nouvelle risque d’avoir des répercussions glaçantes pour le reste de la planète.

Ce qui se passe en Arctique ne reste pas en Arctique, cela a des retombées pour toute la planète.

– Thimoty Gallaudet

Premières victimes : la faune et la flore mais aussi les habitants de cette région sauvage théâtre depuis quelques années de changements abrupts dans ses températures. 2017 a vu les températures les plus élevées dans la région en 1500 ans, ce qui a un impact direct sur le permafrost, et des implications variées, allant de l’augmentation de la population de plancton et du risque de feux de friches à la potentielle destruction de routes et de bâtiments sans oublier la libération de gaz à effet de serre jusqu’ici emprisonné dans la glace. Et les effets ne sont pas confinés à l’Arctique puisque selon les scientifiques, il est possible d’établir un lien de cause à effet direct entre les changements enregistrés sur la banquise et la multiplication de phénomènes météorologiques extrêmes en Amérique du Nord.

Lire aussi > Quand le réchauffement climatique pousse L.A. à se débarrasser de ses palmiers

Au-delà des potentielles implications et de leurs conséquences désastreuses, le plus grand choc provoqué par ce rapport est probablement la réalisation que l’humain a profondément et irrémédiablement modifié une partie du globe. Si les scientifiques et les spécialistes du changement climatique prédisaient une telle situation depuis de nombreuses années, elle n’en est toutefois pas moins bouleversante, le décompte étant désormais enclenché pour cette région de la planète. Et si les spécialistes parlent désormais de « Nouvelle Arctique » pour décrire ses paysages en pleine mutation, reste toutefois à espérer que les prochains changements soient sociétaux plutôt qu’environnementaux.

CIM Internet