Paris Match Belgique

Plutôt que de jeter son sapin de Noël, on le donne à un éléphant

Au zoo de Münster en Allemagne. | © BELGA/Maurizio Gambarini/dpa

Environnement

Après les fêtes de fin d’année, on enlève ses décorations de Noël et on jette aux ordures son sapin qui n’est plus. Alors que plein d’éléphants raffoleraient le manger.

 

On ne le répète jamais assez : on ne gaspille pas la nourriture. Encore faut-il savoir qu’il s’agit de nourriture… En effet, on voit le plus souvent dans un sapin de Noël que le côté « arbre » et « décoratif » pour les fêtes. Et dès qu’elles sont terminées, que la nouvelle année commence et que les épines du sapin sont passées du vert au marron, on lui retire ses jolies guirlandes lumineuses et on le jette à la poubelle. Erreur et tristesse. Dans plusieurs pays, certains zoos reçoivent avec plaisir les vieux sapins de Noël afin de les donner à manger aux… éléphants qui en sont friands.

Lire aussi > Artificiel ou naturel, quel sapin de Noël est le plus écolo ?

Bien sûr, avant de les donner aux pachydermes, le personnel des parcs zoologiques s’assurent toujours en amont que les conifères soient exempts de pesticides ou de certains restes de décorations.

© BELGA/AFP PHOTO/JOHN MACDOUGALL

Les éléphants sont des herbivores, et comme le précise le National Geographic, les adultes peuvent mangent jusqu’à 140 kilos de nourriture par jour. La plupart de leur régime se compose de racines, d’écorces, d’herbes et de fruits et occasionnellement de sapin alias leur petit « guilty pleasure » annuel, leur cadeau de Noël. L’odeur de pins les attire, ils se servent parfois des branches pour se gratter les parties de leur corps qu’ils ne peuvent pas atteindre avec leur trompe, ou ils aiment tout simplement s’amuser avec :

© BELGA/JOERG CARSTENSEN/dpa

Dans la ville de Hohenwald (Tennessee) aux États-Unis, un sanctuaire d’éléphants invite chaque année -entre le 26 décembre et le 2 janvier- ses résidents à faire don de leurs vieux arbres afin de nourrir leurs pachydermes. « Le but de ce programme est non seulement de fournir aux éléphants plus de variétés à leur régime alimentaire mais aussi de permettre au public de faire des dons et de se connecter aux éléphants », a déclaré Kristy E., responsable du site internet de l’Elephant Sanctuary. Sans compter que les conifères sont riches en nutriments et les aiguilles de l’arbre aident à la digestion de l’éléphant.

Lire aussi > Il est né le divin éléphanteau belge

Toujours aux États-Unis, le zoo d’Oakland donne lui aussi des sapins à ses éléphants. En Allemagne encore, depuis plusieurs années déjà, le parc zoologique de Münster nourrit ses éléphants d’arbres de Noël ainsi que le zoo de Berlin-Friedrichsfelde. C’est également le cas au zoo de Prague en République tchèque et au jardin zoologique de Schönbrunn à Vienne en Autriche.

© BELGA/STEPHANIE PILICK/dpa
CIM Internet