Paris Match Belgique

Moche et coriace : le rat-taupe nu confirme l’exception

Avec l'âge, son risque de mortalité n'augmente pas, ce qui en fait un mammifère d'exception. | © Flickr / Smithsonian's nationalzoo

Environnement

Nouvelles données pour le monde scientifique : le rat-taupe nu, connu sur Internet pour sa laideur, bénéficie d’une longévité exceptionnelle par rapport au reste des mammifères et c’est confirmé par une étude. Sur le podium des animaux les plus disgracieux de la planète, le rat-taupe nu rivalise sans effort avec le concombre de mer, ou le « blobfish » australien. Pourtant, nous vous le disions l’année dernière, cet animal se distinguerait plutôt par une longévité hors-norme. Cette dernière est qui plus est doublée d’une santé de fer constante, malgré les années qui passent sur la peau fripée de la bête. Ce petit rongeur (de la taille d’une souris) ne voit pas son risque de mortalité augmenter de concert avec son âge, comme chez le reste des mammifères, au sein desquels nous ne faisons pas exception.

Loi de Gompertz : là où réside l’exception

Une étude menée sur des milliers de ces rongeurs vient de le confirmer. Le postulat : la loi de Gompertz ne s’applique exceptionnellement pas chez le rat-taupe nu. Cette loi de probabilité « est une équation du risque exponentiel de mourir en vieillissant, mise au point en 1825 par le mathématicien Benjamin Gompertz. Un modèle qui s’applique à tous les mammifères. Ainsi, pour notre espèce, la probabilité double tous les huit ans après l’âge de 30 ans, alors que les rats-taupes nus semblent en faire fi.» peut-on lire dans l’article de Xavier Demeersman, pour Futura Sciences. Ce n’est pas qu’ils ne décèdent pas, mais bien que le risque de décéder ne semble plus être lié à une dégradation de leur santé.

Lire aussi > Les Japonais s’amusent à poster des photos ratées de leurs chiens (et c’est absolument génial)

Le « blobfish » fait partie de ces espèces d’animaux mises en lumière par la « Société de préservation des animaux laids », un groupe humoristique actif sur Internet. (Flickr/48988481@N00)
Concombre de mer. (Flickr/brittgow)

Le rat-taupe nu vit plus de 30 ans, et ce sans jamais développer de cancer, ce qui, extrapolé à l’homme, équivaudrait à plusieurs siècles de vie en parfaite santé, selon l’article de Furtura Sciences.

Le rat-taupe nu, rarement atteint de cancer, pu également survivre jusqu’à dix-huit minutes sans oxygène, selon les données publiées par Futura Sciences (D.R.)

Pour plus de laideur animale (sans la longévité spectaculaire du rat-taupe nu, néanmoins), il y a le compte Twitter de la Société de préservation des animaux laids, alias The Ugly Animals Preservation Society, dans la langue de Shakespeare.

https://twitter.com/UglyAnimal?ref_src=twsrc%5Etfw&ref_url=http%3A%2F%2Fuglyanimalsoc.com%2F

CIM Internet