Paris Match Belgique

Après les chats, l’Australie s’attaque aux kangourous

L'Australie s'attaque à son animal emblématique. | © Xu Kangping/MAXPPP

Environnement & Animaux

Animal emblématique de l’Australie, le kangourou représenterait une menace pour la faune et la flore du pays, qui a décidé d’en tuer plus d’un million cette année.

Après le chat haret, c’est au tour du kangourou d’être la cible favorite des chasseurs australiens. Le gouvernement a décidé d’en tuer plus d’un million cette année pour préserver son environnement, selon The Independent.

Lire aussi : Pour préserver sa faune, l’Australie s’apprête à tuer 2 millions de chats

Sans surprise, cette décision a rapidement été critiquée par les associations de protection des animaux. Combiné à la chasse illégale des fermiers et des chasseurs, l’objectif du gouvernement serait sensiblement dépassé. Selon Brad Smith, secrétaire du groupe Upper Hunter Valley, les kangourous pourraient bientôt disparaître si la chasse ne cesse de s’amplifier. « Si vous prenez en compte le nombre de kangourous tués chaque année et ceux percutés par des voitures, cela peut atteindre des millions et des millions par an ».

En Australie, les citoyens peuvent demander l’autorisation aux parcs nationaux de tuer l’animal bondissant, si celui-ci est sur leur propriété. Mais ils le font très rarement. « Souvent, les fermiers tuent les kangourous pour nourrir leurs chiens. C’est illégal mais s’ils le font sur leur propriété, qui pourrait bien le voir ? » ajoute Brad Smith, qui sauve des jeunes kangourous blessés ou abandonnés depuis 10 ans.

L’Australie et son kangourou, une relation complexe

Si le gouvernement a pris cette décision, ce n’est pas sans raison. Un grand nombre de kangourous détruit en effet l’écosystème australien : invasion dans les fermes, disparition de la végétation…

Pour David Lindenmayer, expert en écologie à l’Université Nationale d’Australie, entendu par la BBC, il existe une autre raison : « Les défenseurs du bien-être des animaux se soucie et protège certaines espèces mais il y a tellement de marsupiaux qu’ils meurent de faim de façon inhumaine ». Bien qu’il soit difficile à déterminer, le nombre de kangourous est estimé à 50 millions, minimum. C’est plus du double de la population totale du pays. Cette chasse, qui se produit chaque année, permetterait donc de préserver l’environnement et le bien-être de l’animal lui-même. Selon les statistiques officielles, plus d’1,5 millions de kangourous sont morts en 2015. Mais ces chiffres ne prennent pas en compte le nombre d’animaux tués illégalement.

Mots-clés:
Australie kangourous
CIM Internet