Paris Match Belgique

La Colombie, un paradis terrestre pour les oiseaux

La Colombie accueille 19% des oiseaux de la Terre.

Environnement

La Colombie est la terre d'accueil de quelques 1 900 espèces d'oiseaux. Du haut de ses dix ans, Juan David Camacho en a fait sa passion : les jumelles à la main, il arpente la jungle afin de découvrir toutes ces espèces.

Terre d'asile de 19% des oiseaux de la planète, la Colombie est un véritable paradis pour les volatiles mais aussi pour les ornithologues. Juan David Camacho en a lui-même fait sa passion et en dépit de sa petite taille et de son jeune âge, le garçon a bien l'intention de repérer tous les types d'oiseaux que son pays lui offre. « Nous partons très tôt avec nos caméras, jumelles et trépieds et nous regardons les oiseaux jusqu'à l'heure de midi, en silence », explique l'enfant de dix ans, sans cesser d'observer le paysage, à la recherche de nouveaux spécimens.

Lire aussi > L’improbable selfie de deux manchots au beau milieu de l’Antarctique

Cela fait maintenant trois ans que ce féru de football s'est lancé à la conquête de la jungle colombienne : « Les premières sorties avec mon papa ne m'ont pas trop plu. Mais après, si ! », avoue-t-il à l'AFP. Depuis, le voilà lancé sur les sentiers battus des forêts tropicales des alentours de Cali, troisième ville du pays avec environ 2,5 millions d'habitants. Cette municipalité abrite déjà à elle seule de nombreux oiseaux : « 562 espèces, beaucoup plus que dans toute l'Europe », souligne, à l'AFP, l'expert Carlos Wagner.

Dans la forêt et sur la scène

Invité au Festival international des oiseaux qui attire plus de 15 000 personnes chaque année à Cali, Juan David Camacho a donné une conférence sur ses « Trois ans de passion pour les oiseaux ». Le jeune garçon y a présenté les images d’expéditions menées avec ses parents : « J’ai déjà vu 491 types d’oiseaux et j’en ai pris 200 en photo », souligne-t-il, ravi.

Deuxième pays le plus riche au monde en terme de biodiversité, la Colombie réserve encore des surprises, notamment dans certaines régions inexplorées comme les zones rouges du conflit armé. « C’est un pays tropical, point de contact entre la faune d’Amérique du Nord et d’Amérique du Sud. De surcroît en Colombie, les Andes se divisent en trois cordillères, avec de multiples vallées (…) donc beaucoup d’écosystèmes où ont évolué de nombreuses espèces », explique à l’AFP M. Wagner, directeur du festival de Cali.

AFP PHOTO / Luis ROBAYO

Des oiseaux rares

Parmi les 79 espèces vivantes sur ce territoire, le calliste multicolore reste l'oiseau que tout le monde veut voir : « Tout observateur veut le voir au moins une fois avant de mourir ! », s'exclame M. Wagner, en désignant le volatil turquoise, jaune et vert anis.

AFP PHOTO / Luis ROBAYO

Lire aussi > En Iran, la chasse aux oiseaux migrateurs tourne au massacre

Et pourtant, c'est un tout autre oiseau que recherche Juan David. « Je n'ai pas encore vu de condor », explique celui qui a déjà eu la chance d'apercevoir le calliste. Pas facile d'observer ce spécimen : menacé d'extinction, ses populations sont de plus en plus réduites. Une fois son objectif atteint - photographier 1 920 oiseaux - le garçon espère devenir ornithologue et partir à l'aventure : « Quand j'aurai visité toute la Colombie, j'aimerais aller dans d'autres pays ».

CIM Internet